Document - Sudan: Further information: Missing man believed to have been tortured: Omaia Abdel Latif Hassan Omaia

Soudan. Un homme disparu pourrait être victime d'actes de torture

Action complémentaire sur l'AU 309/12, AFR 54/050/2012 - Soudan 6 décembre 2012 14 January 2011

ACTION URGENTE

SOUDAN. UN HOMME DISPARU POURRAIT ÊTRE VICTIME D'ACTES DE TORTURE

Omaia Abdel Latif Hassan Omaia est détenu au secret depuis le 22 août 2012. On pense qu'il pourrait être victime d'actes de torture ou d'autres mauvais traitements.

Omaia Abdel Latif Hassan Omaia a été vu pour la dernière fois par sa famille le 22 août. Selon des témoins, deux personnes en civil, dont on pense qu'il s'agissait d'agents du service national de la sûreté et du renseignement (NSS), l'ont obligé ce jour-là à monter dans un 4x4 Toyota Land Cruiser. Le véhicule s'est ensuite éloigné.

Des sources fiables ont indiqué que cet homme avait été transféré de la ville de Tajmala vers celle de Talodi, dans l'État du Kordofan du Sud, le 3 novembre. Il est encore détenu au secret sans possibilité de contacter un avocat ou sa famille. Selon les informations dont dispose Amnesty International, il aurait été hospitalisé au moins trois fois depuis son placement en détention : le 26 août, le 2 septembre et le 16 septembre. On pense qu'il a été gravement blessé et aurait notamment le bras gauche fracturé et la jambe gauche paralysée des suites d'actes de torture.

Omaia Abdel Latif Hassan Omaia travaille pour le ministère des Finances dans l'État du Kordofan du Sud et l'on pense qu'il a été pris pour cible en raison de son rôle de représentant, auprès des médias, du Mouvement populaire de libération du Soudan - Nord (MPLS-N) à Abu Gehiba. Les autorités de l'État l'ont averti, en juillet 2011, qu'il ne devait pas s'impliquer dans les activités politiques d'un mouvement armé. Omaia Abdel Latif Hassan Omaia avait déjà été arrêté en septembre 2011 avec 30 autres sympathisants du MPLS-N mais il avait été libéré sans inculpation une semaine plus tard.

DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS (en arabe, en anglais ou dans votre propre langue) :

priez instamment les autorités de permettre immédiatement à Omaia Abdel Latif Hassan Omaia de contacter un avocat et sa famille et de bénéficier de toute l'attention médicale dont il pourrait avoir besoin ;

exhortez-les à veiller à ce que cet homme soit protégé de la torture et de tout autre mauvais traitement ;

demandez-leur vivement de le libérer ou de l'inculper d'une infraction dûment reconnue par la loi.

ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 17 JANVIER 2013 À :

Président du Soudan

HE Omar Hassan Ahmad al-Bashir

Office of the President

People's Palace

PO Box 281

Khartoum

Soudan

Courriel : info@sudan.gov.sd

Formule d'appel : Your Excellency, / Monsieur le Président,

Ministre de la Justice

Mohammed Bushara Dousa

Ministry of Justice

PO Box 302

Al Nil Avenue�Khartoum�Soudan

Formule d'appel : Your Excellency, / Monsieur le Ministre,

Copies :

Ministre de l'Intérieur

Ibrahim Mohamed Hamed

Ministry of Interior

PO Box 873

Khartoum, Soudan

Courriel : mut@isoc.sd

Formule d'appel : Your Excellency, / Monsieur le Ministre,�

Veuillez également adresser des copies aux représentants diplomatiques du Soudan dans votre pays (adresse(s) à compléter) :

nom(s), adresse(s), n° de fax, courriel, formule de politesse

Vérifiez auprès de votre section s'il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Ceci est la première mise à jour de l'AU 309/12. Pour plus d'informations : http://www.amnesty.org/fr/library/info/AFR54/046/2012/fr.

ACTION URGENTE

SOUDAN. UN HOMME DISPARU POURRAIT ÊTRE VICTIME D'ACTES DE TORTURE

Omaia Abdel Latif Hassan Omaia est l'un des nombreux intellectuels, militants et autres, membres réels ou présumés du Mouvement populaire de libération du Soudan - Nord (MPLS-N). Ces personnes sont fréquemment détenues au secret sans inculpation.

Un conflit a éclaté au Soudan entre les forces armées soudanaises et l'Armée populaire de libération du Soudan - Nord (APLS-N), la branche armée du MPLS-N, en juin 2011 dans l'État du Kordofan du Sud et, trois mois plus tard, dans l'État du Nil bleu. Depuis, le gouvernement soudanais bombarde sans discernement les zones sous le contrôle du MPLS-N et empêche l'acheminement de toute aide humanitaire, provoquant des morts, des blessés et des déplacements de population. Plus de 200 000 personnes se sont réfugiées au Soudan du Sud et en Éthiopie.

Nom : Omaia Abdel Latif Hassam Omaia

Genre : homme

Action complémentaire sur l'AU 309/12, AFR 54/050/2012, 6 décembre 2012

image1.png image2.png image3.png image4.png