Chiffres-clés sur la violence contre les filles à l’école

•    Selon une étude réalisée aux États-Unis, 83 p. cent des collégiennes (âgées de douze à seize ans environ) scolarisées dans le public ont été victimes de harcèlement sexuel, sous une forme ou une autre.

•    D’après une autre étude, menée en 2006 auprès de filles scolarisées au Malawi, 50 p. cent d'entre elles disaient avoir subi des attouchements « contre leur gré, infligés soit par leurs enseignants, soit par des garçons de leur établissement ».Des écolières en milieu rural, pendant le conflit du Kosovo de 1999, qui a détruit de nombreuses écoles.

•    Le harcèlement sexuel à l’école est répandu en Amérique latine, notamment en République dominicaine, au Honduras, au Guatémala, au Mexique, au Nicaragua et au Panamá.

•    Cinquante p. cent des adolescentes interrogées dans le cadre d’une étude menée auprès de collégiennes zimbabwéennes racontent que des inconnus leur ont imposé des contacts sexuels pendant qu’elles se rendaient à l'école ; 92 p. cent affirment que des hommes adultes leur ont fait des avances.

•    Quarante p. cent des 77 millions d’enfants d’âge scolaire non scolarisés vivent dans des zones touchées par des conflits.

•    En Afghanistan, les incendies volontaires d’écoles, en particulier d’écoles de filles, se multiplient ces dernières années, et les jeunes filles qui vont à l’école sont de plus en plus souvent victimes de menaces, voire d'agressions. Il y a eu au moins 172 attaques violentes contre des écoles au cours des six premiers mois de 2006.

•    Les filles qui appartiennent à des minorités raciales ou ethniques ou à des populations indigènes peuvent être la cible de violences et se trouver confrontées à des obstacles particuliers pour faire des études. Ainsi, dans plusieurs pays d’Europe, les filles roms sont en butte à de nombreuses difficultés en matière d'éducation (discrimination, pauvreté, traditions patriarcales se traduisant par des ambitions plus modestes pour les filles et par l’abandon des études à un jeune âge, obligations familiales, mariages précoces, etc.).