Campagne pour la justice internationale

Campagne en faveur d'un système efficace de justice internationale garantissant la justice, la vérité et des réparations complètes pour les crimes de droit international : génocide, crimes contre l'humanité, crimes de guerre, disparitions forcées, exécutions extrajudiciaires et torture.

En savoir plus sur la campagne pour la justice internationale

Nouvelles et mises à jour

République centrafricaine. Les pourparlers de Brazzaville ne doivent pas déboucher sur l’impunité pour les crimes de guerre

21 juillet 2014

Amnesty International demande aux délégués présents lors des pourparlers sur la Réconciliation nationale en République centrafricaine prévus du 21 au 23 juillet à Brazzaville, en République du Congo, de veiller à ce que les discussions ne débouchent pas sur l’impunité pour les crimes de guerre, les crimes contre l’humanité et les graves violations des droits humains commis en République centrafricaine. Les auteurs présumés de crimes relevant du droit international ne doivent pas se servir de ce forum pour perpétuer la culture de l’impunité dans le pays.

RDC. Les témoins revenant de la CPI ne doivent pas risquer la peine de mort ni la torture

5 juillet 2014

Les autorités congolaises et la Cour pénale internationale (CPI) doivent faire tout ce qui est en leur pouvoir pour garantir que trois hommes devant être renvoyés en République démocratique du Congo (RDC) dimanche 6 juillet ne risquent pas la peine de mort, la torture ou d’autres graves violations des droits humains.

Après la démission du président centrafricain, il faut de toute urgence renforcer les troupes de maintien de la paix

10 janvier 2014

La démission du président de transition centrafricain, Michel Djotodia, risque d’exacerber les périls encourus par la population civile et fait ressortir le besoin urgent de déployer de nouvelles troupes de maintien de la paix dans le pays.

République centrafricaine. Crimes de guerre et crimes contre l'humanité à Bangui

19 décembre 2013

Des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité sont en train d’être commis en République centrafricaine, a déclaré Amnesty International, qui termine une mission de deux semaines dans le pays.

Les autorités maliennes doivent libérer les enfants emprisonnés

30 novembre 2013

Les autorités maliennes doivent immédiatement remettre en liberté cinq enfants qui sont maintenus en captivité depuis plus de sept mois dans un centre de détention militaire, a déclaré Amnesty International samedi 30 novembre à l’occasion du lancement, à Bamako, de son rapport Agenda pour les droits humains.

Thèmes