Communiqués de presse

Lundi 3 novembre 2014

Tout refus d’un tribunal de Messolonghi, dans l’ouest de la Grèce, d’examiner les possibles motivations racistes de l’agression brutale dont ont été victimes une femme rom et son neveu constituera un échec de la justice, a déclaré Amnesty International avant l’ouverture du procès, mardi 4 novembre, de trois hommes accusés d’avoir causé de graves lésions corporelles lors d’une attaque il y a deux ans.

Lundi 3 novembre 2014

Le Bangladesh doit instaurer immédiatement un moratoire sur les exécutions, première étape vers l’abolition de la peine de mort, et veiller à ce que les procédures judiciaires ne soient entachées d’aucune ingérence politique, a déclaré Amnesty International après la confirmation de deux nouvelles condamnations à mort en deux jours.

Dimanche 2 novembre 2014

L’annonce de la libération sous caution de Nabeel Rajab, défenseur bahreïnite des droits humains, s’est fait attendre bien trop longtemps, a déclaré Amnesty International dimanche 2 novembre en appelant les autorités à abandonner les poursuites engagées contre cet homme.

Vendredi 31 octobre 2014

Les forces de maintien de la paix des Nations unies et les autorités congolaises doivent agir de façon urgente pour protéger les civils, menacés par une succession d’attaques sporadiques de rebelles armés qui ont fait au moins une centaine de morts le mois dernier, a déclaré Amnesty International vendredi 31 octobre 2014.

Vendredi 31 octobre 2014

Au Burkina Faso, les autorités doivent contrôler les forces de sécurité qui ont fait un usage excessif de la force pour réprimer des manifestations pacifiques contre le gouvernement, a déclaré Amnesty International vendredi 31 octobre.

Jeudi 30 octobre 2014

Se pensant au-dessus des lois, des milices et groupes armés de tous les camps au conflit dans l'ouest de la Libye se rendent coupables de très nombreuses violations des droits humains, notamment de crimes de guerre, selon une nouvelle synthèse d'Amnesty International.

Jeudi 30 octobre 2014

La Cour d’appel, à Londres, a autorisé le jeudi 30 octobre 2014 la poursuite d’une procédure relative à des faits de transfert illégal, de torture et d’autres mauvais traitements. Cette décision contraint le gouvernement du Royaume-Uni à répondre à certaines allégations concernant son rôle dans un cas tristement célèbre de « restitution », a déclaré Amnesty International.

Jeudi 30 octobre 2014

Les autorités d’Oman doivent libérer un homme politique emprisonné après avoir pris part à une manifestation pour la protection de l’environnement, a déclaré Amnesty International alors qu’une cour d’appel a confirmé jeudi 30 octobre la condamnation prononcée contre cet homme.

 

Mercredi 29 octobre 2014

Le quatrième anniversaire du meurtre d'un responsable communautaire connu pour son franc parler dans l'État de Maranhão doit inciter le gouvernement brésilien à combattre de toute urgence les violences croissantes dans la région.

Mercredi 29 octobre 2014

La condamnation à la peine capitale prononcée contre une figure importante de l'opposition au Bangladesh n'est pas la bonne solution pour rendre justice aux millions de victimes de la guerre d'indépendance.