Mardi 8 février 2011

Un auteur et commentateur politique libyen arrêté la semaine dernière et accusé d'une infraction au code de la route semble avoir été pris pour cible après avoir appelé à l'organisation d'actions de protestation pacifiques dans le pays, a déclaré Amnesty International.

Lundi 7 février 2011

Amnesty International exhorte le gouvernement indonésien à enquêter sur les homicides de trois membres d’un groupe religieux minoritaire lynchés par une foule sur l’île de Java dimanche 6 février.

Dimanche 6 février 2011

Amnesty International a indiqué dimanche 6 février qu'il existe un risque important qu'un employé de Google apparemment arrêté au Caire lors de manifestations de masse soit soumis à la torture et à d'autres formes de mauvais traitements par les forces de sécurité égyptiennes.

Samedi 5 février 2011
Deux membres d’Amnesty International qui s’étaient rendus en Égypte pour mener des recherches, ainsi que trois autres défenseurs des droits humains et journalistes, ont été libérés par la police militaire égyptienne tard dans la soirée du vendredi 4 février, après avoir passé un jour et demi en détention.
Vendredi 4 février 2011
Les autorités égyptiennes doivent immédiatement révéler où sont détenus les militants des droits humains, les avocats et les journalistes égyptiens et étrangers arrêtés lors d’une descente de police effectuée dans l'après-midi du jeudi 3 février au Centre Hisham Moubarak pour le droit, situé au Caire, ont déclaré Amnesty International et Human Rights Watch vendredi 4 février.
Vendredi 4 février 2011

Amnesty International condamne l'incarcération de deux journalistes rwandaises qui avaient critiqué le président Paul Kagame à la veille de l'élection présidentielle qui s'est déroulée en 2010.

Jeudi 3 février 2011

Amnesty international a appelé le vice-président égyptien Omar Suleiman à mettre fin aux violences des partisans du gouvernement au Caire et ailleurs dans le pays, alors que des informations font état d'une nouvelle vague de répression contre les journalistes et les manifestants.

Jeudi 3 février 2011
Amnesty International appelle le Soudan à libérer 16 personnes interpellées au siège d’un journal, à Khartoum
Jeudi 3 février 2011

Amnesty International a condamné la vaste opération de répression lancée par les forces de sécurité égyptiennes jeudi 3 février. Au cours de cette journée, des militants et des journalistes ont été harcelés et deux membres du personnel d’Amnesty International ont été arrêtés, de même que des dizaines d’autres personnes.

Mercredi 2 février 2011

Mercredi 2 février, Amnesty International a demandé aux autorités égyptiennes de protéger le droit de manifester pacifiquement après que des groupes organisés de partisans du gouvernement eurent attaqué des manifestants, ce qui a donné lieu à des affrontements au Caire et à travers toute l'Égypte.