Rapport 2013
La situation des droits humains dans le monde

Communiqués de presse

14 février 2008

Pakistan. La ratification des traités relatifs aux droits humains est primordiale

Alors que les violations des droits humains et le harcèlement des candidats de l’opposition aux élections générales du 18 février au Pakistan s'intensifient, Amnesty International appelle tous les partis politiques qui y participent à s’engager à ratifier et mettre en œuvre certains traités internationaux fondamentaux pour mettre fin à des décennies de violence et de non-respect des droits humains.

« La période qui a précédé le scrutin a été marquée par un accroissement alarmant de la violence : des attaques ont visé des réunions politiques, des coups de feu ont été tirés sur des candidats, a déclaré Catherine Baber, directrice du programme Asie-Pacifique d’Amnesty International. Les partis d’opposition, dont le Parti du peuple pakistanais (PPP) et la Ligue musulmane du Pakistan-Nawaz, qui ont condamné vigoureusement les abus de pouvoir du président Musharraf ont maintenant l’occasion de jouer un rôle dans la protection des droits humains dans la loi et en pratique. L’organisation appelle tous les partis qui participent aux élections à s’engager fermement à respecter le Programme en 12 points d’Amnesty International pour les droits humains au Pakistan. »

« En matière de droits humains, il n’y a pas de sens unique : tandis que les partis politiques demandent que leurs droits fondamentaux soient protégés, Amnesty International les exhorte à élargir cette protection à d’autres s’ils conquièrent des sièges au Parlement, a ajouté Catherine Baber. La ratification et la mise en œuvre des traités relatifs aux droits humains sont essentielles pour préserver l’état de droit et la bonne gouvernance, et indispensables pour empêcher un détournement de la Constitution, la suppression de l’indépendance de la justice et l’incarcération des avocats et des défenseurs des droits humains. »

« Les gouvernements qui se sont succédé tout au long de l’histoire du Pakistan se sont rendus coupables de graves violations des droits fondamentaux, a-t-elle déclaré. Les partis politiques pakistanais doivent se saisir aujourd’hui de l’occasion qui leur est donnée de mettre fin à ce cycle de violences. »

Amnesty International demande à tous les partis politiques qui prennent part aux élections au Pakistan de s’engager clairement à ratifier les traités internationaux relatifs aux droits humains suivants s’ils remportent des sièges au Parlement :
- le Pacte international relatif aux droits civils et politiques ;
- le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels ;
- la Convention contre la torture (ONU).

Les autorités du Pakistan et les partis d’opposition devraient également veiller à ce que les traités suivants, qui ont déjà été ratifiés, soient pleinement respectés :
- la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes (ONU) ;
- la Convention relative aux droits de l’enfant.

« Ces traités devraient être ratifiés sans plus attendre pour assurer la protection de tous les droits humains dans l’ensemble du pays, et donner corps aux engagements pris par le Pakistan lorsqu’il a été élu membre du Conseil des droits de l’homme », a conclu Catherine Baber

Le programme en 12 points d’Amnesty International est accessible (en anglais) sur le site de l’organisation, en cliquant sur le lien suivant : http://www.amnesty.org/en/library/info/ASA33/006/2008

Document public

Index AI : PRE01/049/2008
Région ou pays Asie - Pacifique
Pour plus d'informations, prenez contact avec le Bureau de presse international »

Bureau de presse international

Téléphone : +44 (0) 20 7413 5566
9h30 - 17h00 TU lundi - vendredi
Téléphone : +44 (0) 777 847 2126
24 h / 24
Fax : +44 (0) 20 7413 5835
Bureau de presse international
Peter Benenson House
1 Easton Street
London
WC1X 0DW
Royaume-Uni
Suivez le Bureau de presse international sur Twitter
@amnestypress