Rapport 2013
La situation des droits humains dans le monde

Communiqués de presse

19 février 2008

Pakistan. Le nouveau Parlement doit agir

Le nouveau Parlement du Pakistan doit prendre de toute urgence des mesures pour rétablir l’indépendance de la justice, garantir la libération des avocats et des juges détenus illégalement et rétablir la Constitution telle qu’elle était avant l’état d’urgence, a déclaré Amnesty International ce mardi 19 février 2008.

« Le Parti du peuple pakistanais (PPP) et la Ligue musulmane du Pakistan-Nawaz (PML-N), qui se sont assurés au moins la moitié des sièges au Parlement, ont une occasion historique de rétablir pleinement le respect des droits humains au Pakistan – notamment en faisant appliquer les dispositions qui garantissent les droits humains et l’état de droit en toutes circonstances », a indiqué Tim Parritt, directeur adjoint du programme Asie-Pacifique d’Amnesty International.

« Le nouveau Parlement doit se montrer à l’écoute de la population qui lui a conféré un mandat fort en faveur du changement. S’il assume cette responsabilité et met en œuvre sa volonté politique, il peut briser le cycle de violences et d’atteintes aux droits fondamentaux qui affecte ce pays depuis des décennies et faire en sorte que le Pakistan émerge comme un État qui accorde protection à tous ses citoyens, a-t-il ajouté avant de conclure :

« En priorité, le Parlement doit s’engager à revenir sur les modifications apportées à la Constitution durant la période d’état d’urgence et veiller à ce que la protection constitutionnelle des droits humains ne puisse à l’avenir être suspendue par des interventions unilatérales de l’exécutif ou de l’armée. »

Amnesty International recommande au nouveau Parlement et au futur gouvernement de :

– réintégrer dans leurs fonctions les juges de la haute magistrature suspendus à titre de sanction et de manière inconstitutionnelle en novembre 2007 ;
– respecter l’indépendance de la justice en toutes circonstances ;
– ratifier et mettre en œuvre les traités internationaux relatifs aux droits humains, notamment le Pacte international relatif aux droits civils et politiques (PIDCP), la Convention contre la torture et la Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées.

Pour plus d’informations, consulter le programme en 12 points d’Amnesty International, qui est accessible (en anglais) sur le site de l’organisation, en cliquant sur le lien suivant : http://www.amnesty.org/en/library/info/ASA33/006/2008
Index AI : PRE01/055/2008
Région ou pays Asie - Pacifique
Pour plus d'informations, prenez contact avec le Bureau de presse international »

Bureau de presse international

Téléphone : +44 (0) 20 7413 5566
9h30 - 17h00 TU lundi - vendredi
Téléphone : +44 (0) 777 847 2126
24 h / 24
Fax : +44 (0) 20 7413 5835
Bureau de presse international
Peter Benenson House
1 Easton Street
London
WC1X 0DW
Royaume-Uni
Suivez le Bureau de presse international sur Twitter
@amnestypress