Rapport 2013
La situation des droits humains dans le monde

Communiqués de presse

13 juillet 2012

Éthiopie. Les condamnations de militants montrent que le gouvernement est déterminé à faire taire la dissidence

Eskinder Nega, blogueur et journaliste éthiopien, et plusieurs responsables politiques de l'opposition étaient accusés d'avoir mené des activités liées au terrorisme et ont été condamnés. En réaction, le chercheur d'Amnesty International spécialiste de l'Éthiopie a déclaré :

« L'emprisonnement d'Eskinder [Nega], d'Andualem [Arage] et de Nathnael [Mekonnen] reflète bien la détermination du gouvernement éthiopien à réduire au silence toutes les voix dissidentes du pays.

« Ces trois hommes sont des prisonniers d'opinion, condamnés et jetés en prison en raison de leurs activités légitimes et pacifiques. Ils doivent être remis en liberté immédiatement et sans condition. »

« Sur de nombreux plans, ce procès était loin d'être conforme aux normes internationales d'équité. Les cinq autres hommes condamnés aujourd'hui doivent être rejugés ou libérés.

« Le gouvernement éthiopien traite les appels à manifester pacifiquement comme des actes de terrorisme et il rend illégales les activités normales des journalistes et des membres de l'opposition. »

Index AI : PRE01/339/2012
Région ou pays Afrique
Pour plus d'informations, prenez contact avec le Bureau de presse international »

Bureau de presse international

Téléphone : +44 (0) 20 7413 5566
9h30 - 17h00 TU lundi - vendredi
Téléphone : +44 (0) 777 847 2126
24 h / 24
Fax : +44 (0) 20 7413 5835
Bureau de presse international
Peter Benenson House
1 Easton Street
London
WC1X 0DW
Royaume-Uni
Suivez le Bureau de presse international sur Twitter
@amnestypress