Rapport 2013
La situation des droits humains dans le monde

Communiqués de presse

13 août 2012

République dominicaine. Il est urgent que le Bureau du defensor del pueblo (médiateur) devienne opérationnel

Les autorités de la République dominicaine doivent nommer de toute urgence et de manière prioritaire un defensor del pueblo (médiateur) chargé de défendre les droits fondamentaux de la population, a écrit Amnesty International dans une lettre envoyée, en collaboration avec 25 organisations locales de défense des droits humains, au président de la Chambre des députés du pays.

Dans ce courrier, les organisations argumentent en faveur de la création du bureau du médiateur en soulignant qu'il facilitera la dénonciation des violations des droits humains et l'ouverture d'enquêtes sur ces affaires.

« Onze ans après l'adoption de la loi portant création de la fonction officielle de médiateur et alors que la Constitution de 2010 fait expressément mention de cette institution, nous considérons qu'il est grand temps de nommer quelqu'un à ce poste important », a déclaré Javier Zúñiga, conseiller spécial d'Amnesty International.

À plusieurs occasions, et devant les Nations unies, les autorités de la République dominicaine se sont engagées à créer cette instance de médiation.

Au niveau national, les législateurs dominicains ont affirmé dans le préambule de la Loi 19-01 que le poste de défenseur du peuple ou médiateur constituait un instrument précieux de défense des droits du citoyen face à l'État et à l'ensemble des services publics.

« Le fait que 25 organisations dominicaines aient uni leurs voix pour exiger la nomination d'un defensor del pueblo indique clairement que la République dominicaine a besoin d'une institution indépendante pour la défense des droits constitutionnels des citoyens et l'ouverture d'enquêtes sur les violations dont peuvent se rendre coupables des membres de la fonction publique », a déclaré Javier Zúñiga.

Les organisations ont également demandé que le médiateur qui sera nommé soit indépendant ; qu'il ne soit pas soumis à des pressions politiques ; qu'il ait une bonne expérience et une connaissance approfondie du système de protection et promotion des droits humains, et qu'il ait fait la preuve de son engagement en faveur du droit de toutes les victimes de violations des droits humains commises par des agents de l'État de former des recours.

La section portoricaine d'Amnesty International a annoncé lundi 13 août le lancement sur son site Internet d'une pétition internationale pour demander aux autorités de la République dominicaine de nommer un médiateur lors de la première année du mandat du nouveau président élu Danilo Medina, qui prendra ses fonctions le 16 août.

Complément d'information

La lettre adressée au président de la Chambre des députés a été signée parles organisations suivantes : Ala Dominicana de Protección al Anciano ; Amnesty International ; Cedail ; Centro para la Educación y el Desarrollo (CEDUCA) ; Centro Bono ; Centro de Animación a la Pastoral Haitiana ; Centro de Investigación para la acción femenina (CIPAF) ; Ciudadanos contra la Corrupción ; Colectivo Mujer y Salud ; Comisión Nacional de los Derechos Humanos ; Comité Latinoamericano por la Defensa de los Derechos de la Mujer (CLADEM-RD) ; Fundación Comunicad Esperanza y Justicia Internacional (FUNCEJI) ; Fundación Étnica Integral (FEI) ; Instituto Caribeño para el Estado de Derecho (ICED) ; Instituto Dominicano de Apoyo a la Juventud (INDAJOVEN) ; Lucha por tus Derechos ; Mesa Nacional para las Migraciones y Refugiados de la República Dominicana ; Movimiento Socio-Cultural de los Trabajadores Haitianos (MOSCTHA) ; Movimiento de Mujeres Dominico-Haitianas (MUDHA) ; Núcleo de Apoyo a la Mujer (NAM) ; Participación Ciudadana ; Pastoral Cristiana por los Derechos Humanos ; Profamilia ; Servicio Jesuita a Migrantes - República dominicana (SJM-RD) ; Sindicato Nacional de Trabajadores de Prensa (SNTP) y Toy Jarto.

La lettre peut être consultée (en espagnol) en cliquant sur le lien suivant http://www.amnesty.org/es/library/info/AMR27/010/2012/es


La pétition d'Amnesty International Puerto Rico se trouve à l'adresse suivante : https://www.change.org/petitions/danilo-medina-s%C3%A1nchez-presidente-de-la-rep%C3%BAblica-dominicana-poner-en-marcha-la-oficina-del-defensor-del-pueblo

Index AI : PRE01/386/2012
Région ou pays Amériques
Pour plus d'informations, prenez contact avec le Bureau de presse international »

Bureau de presse international

Téléphone : +44 (0) 20 7413 5566
9h30 - 17h00 TU lundi - vendredi
Téléphone : +44 (0) 777 847 2126
24 h / 24
Fax : +44 (0) 20 7413 5835
Bureau de presse international
Peter Benenson House
1 Easton Street
London
WC1X 0DW
Royaume-Uni
Suivez le Bureau de presse international sur Twitter
@amnestypress