Rapport 2013
La situation des droits humains dans le monde

Communiqués de presse

16 mai 2012

L'attentat de Bogotá est «condamnable»

Les auteurs de l'attentat à la voiture piégée perpétré le 15 mai, qui a fait deux morts et plus de 50 blessés dans la capitale colombienne Bogotá, ont fait preuve d'un mépris total et condamnable envers la vie humaine et doivent être déférés à la justice, a déclaré Amnesty International mercredi 16 mai.

L'ancien ministre de l'Intérieur Fernando Londoño a été blessé lors de l'explosion, tandis que son chauffeur et son garde du corps ont été tués. Plus de 50 passants ont également été blessés.

Aucun mouvement n'a encore revendiqué la responsabilité de cet acte et les autorités colombiennes se refusent jusqu'ici à accuser une quelconque organisation.

« Il convient d'identifier les auteurs de cet attentat, quels qu'ils soient, et de les traduire en justice. Il faut mener une enquête impartiale et indépendante, et rendre ses conclusions publiques, a déclaré Marcelo Pollack, chercheur sur la Colombie à Amnesty International.

« Si les investigations sur l'attentat du 15 mai permettent de pointer la responsabilité d'une partie au conflit armé, il s'agirait alors d'une grave violation du droit international humanitaire, qui prohibe les attaques directes contre des civils et les attaques aveugles susceptibles de causer des victimes civiles. »

Index AI : PRE01/254/2012
Région ou pays Amériques
Pour plus d'informations, prenez contact avec le Bureau de presse international »

Bureau de presse international

Téléphone : +44 (0) 20 7413 5566
9h30 - 17h00 TU lundi - vendredi
Téléphone : +44 (0) 777 847 2126
24 h / 24
Fax : +44 (0) 20 7413 5835
Bureau de presse international
Peter Benenson House
1 Easton Street
London
WC1X 0DW
Royaume-Uni
Suivez le Bureau de presse international sur Twitter
@amnestypress