Rapport 2013
La situation des droits humains dans le monde

Communiqués de presse

2 juillet 2012

Des artistes interpellent le secrétaire général de l'ONU sur une «question de vie ou de mort»

Des artistes de notoriété internationale, dont Keira Knightley, Yoko Ono, Scarlett Johansson, Coldplay, Tim Roth, Annie Lennox et Kevin Spacey, se sont unis pour appeler les gouvernements à prendre des mesures immédiates pour renforcer la réglementation du commerce international des armes.

Lundi 2 juillet, les représentants de plus de 190 États sont sur le point de se réunir à New-York pour l'ouverture d'un mois de négociations aux Nations unies en vue de parvenir à un traité sur le commerce des armes qui contrôlera l'approvisionnement d'armes, de munitions et d'armements.

Pour que ce traité soit efficace, il devra reposer sur une « règle d'or » : s'il existe un risque substantiel que des armes exportées vers un autre pays soient utilisées pour commettre de graves atteintes aux droits humains, violer le droit international ou entraver le développement durable, ce transfert d'armes doit être bloqué.

Plus de 30 sympathisants prestigieux d'Oxfam et d'Amnesty International, dont Paul Conroy, le photographe de guerre britannique blessé à Homs (Syrie) dans l'attaque au mortier qui a tué la journaliste du Sunday Times Marie Calvin et le photojournaliste français Rémi Ochlik, ont exhorté les gouvernements à conclure un traité fort et efficace qui contribuera à protéger les droits humains en empêchant que les armes finissent entre les mains d'utilisateurs irresponsables.

Leur lettre a été envoyée au secrétaire général de l'ONU, lequel jouera un rôle essentiel dans les négociations en veillant à ce qu'elles remplissent leur objectif : aboutir à un traité solide qui permette réellement de sauver des vies.

Selon les termes de cette lettre :
« En moyenne, deux balles pour armes à feu sont produites par habitant de la planète chaque année. La réglementation internationale du commerce des armes est si peu contraignante que personne ne sait vraiment où toutes ces balles aboutiront - ni quelles vies elles briseront.
« Dans le cadre du système actuel, les ventes de munitions sont moins contrôlées que les bananes ou l'eau en bouteille. La situation est ridicule.
« En tant que sympathisants d'Amnesty International et d'Oxfam, nous exhortons les gouvernements à passer à l'action et à conclure un traité fort et efficace, qui protège les droits humains. Un traité qui mette un terme aux morts et aux souffrances inutiles que causent chaque jour la violence et les conflits armés. Les décisions prises relativement à ce traité sont vraiment une question de vie ou de mort. »

Insuffisamment réglementé, le commerce meurtrier des armes conduit à de graves atteintes aux droits humains, des violences armées et des conflits ; il alimente la pauvreté et le crime organisé à l'échelle de la planète.

L'absence de principes directeurs contraignants, permettant d'orienter clairement les décisions relatives aux transferts d'armes internationaux, tout autant qu'un manque de rigueur dans l'application de réglementations nationales disparates, ne permet pas de faire face à la mondialisation du commerce des armes. C'est ainsi qu'on laisse des utilisateurs irresponsables violer le droit international relatif aux droits humains et le droit international humanitaire.

Selon le groupe de rock colombien Los Aterciopelados, « en Colombie, cela fait des dizaines d'années que les civils sont victimes des conflits armés. Le déplacement et la violence font partie du quotidien. Des flots incessants d'armes alimentent cette terrible réalité. Mais cette histoire n'est pas seulement celle de notre pays. Il est essentiel que les dirigeants adoptent un traité solide sur le commerce des armes. Il est urgent qu'ils contrôlent les armes pour protéger les droits humains. »

« Ce groupe impressionnant de personnalités publiques de divers horizons, qui exhortent les gouvernements à signer un traité fort ce mois-ci, met en lumière l'importance des négociations, explique Anna Macdonald, responsable de la campagne Contrôlez les armes chez Oxfam.

« Il s'agit d'un moment critique. La communauté internationale ne s'est encore jamais accordée sur un ensemble de règles internationales pour régir le commerce des armes. C'est une occasion exceptionnelle, l'occasion pour une génération de faire la différence en mettant fin aux échanges commerciaux d'armes qui aboutissent entre de mauvaises mains. »

Et Brian Wood, responsable Contrôle des armes, Commerce de la sécurité et Droits humains chez Amnesty International, ajoute : « Ces voix puissantes réitèrent un message sans ambiguïté de la société civile du monde entier à l'intention des chefs d'État et de gouvernement : saisissez cette occasion historique de vous accorder sur une règle d'or pour forger un traité robuste sur le commerce des armes qui permettra d'éradiquer toute vente d'armes irresponsable, d'empêcher de détruire la vie de millions de personnes et de protéger les droits humains de tout un chacun. »

Liste complète des signataires :
Gillian Anderson, actrice (États-Unis)
Los Aterciopelados, musiciens (Colombie)
Harry Belafonte, chanteur, compositeur, acteur et militant social (États-Unis)
Gael García Bernal, acteur (Mexique)
Paul Bettany, acteur (Royaume-Uni)
Jane Birkin, chanteuse et actrice (Royaume-Uni)
Miguel Bosé, chanteur (Espagne)
Rahul Bose, acteur (Inde)
Helena Christensen, photographe et top-modèle (Danemark)
Chris Martin, Guy Berryman, Jonny Buckland, Will Champion, membres du groupe rock Coldplay (Royaume-Uni)
Jennifer Connelly, actrice (États-Unis)
Paul Conroy, photographe de guerre (Royaume-Uni)
Sophie Dahl, écrivaine et top-modèle (Royaume-Uni)
Kristin Davis, actrice (États-Unis)
Andrea Echiverri, musicienne, chanteuse et guitariste (Colombie)
Los Fabulosos Cadillacs, musiciens (Argentine)
Livia Firth, réalisatrice et directrice artistique d'Eco-Age (Royaume-Uni)
Anjelica Huston, actrice (États-Unis)
Eddie Izzard, acteur et humoriste (Royaume-Uni)
Bianca Jagger, présidente de la Fondation Bianca Jagger Human Rights (Royaume-Uni)
Emmanuel Jal, musicien et militant (Soudan du Sud)
Scarlett Johansson, actrice (États-Unis)
Angélique Kidjo, chanteuse (Bénin)
Keira Knightley, actrice (Royaume-Uni)
Annie Lennox, chanteuse, auteure et compositrice ( Royaume-Uni)
Baaba Maal, chanteur et musicien (Sénégal)
Bill Nighy, acteur (Royaume-Uni)
Yoko Ono, artiste, écrivaine et militante pour la paix (Japon)
Emma Pooley, cycliste olympique (Royaume-Uni)
Tim Roth, acteur et réalisateur (Royaume-Uni)
Kevin Spacey, acteur, réalisateur et producteur (États-Unis)
Dave Stewart, musicien et producteur (Royaume-Uni)
Imelda Staunton, actrice (Royaume-Uni)
Vivienne Westwood, styliste (Royaume-Uni)

Index AI : PRE01/320/2012
Région ou pays
Pays
Pour plus d'informations, prenez contact avec le Bureau de presse international »

Bureau de presse international

Téléphone : +44 (0) 20 7413 5566
9h30 - 17h00 TU lundi - vendredi
Téléphone : +44 (0) 777 847 2126
24 h / 24
Fax : +44 (0) 20 7413 5835
Bureau de presse international
Peter Benenson House
1 Easton Street
London
WC1X 0DW
Royaume-Uni
Suivez le Bureau de presse international sur Twitter
@amnestypress