Azerbaïdjan. Le durcissement des sanctions à l'égard des manifestants pacifiques constitue une régression

Par Amnesty International, , N° d'index: EUR 55/020/2012

L'Azerbaïdjan doit respecter les droits à la liberté d'expression et de réunion pacifique et cesser de réprimer les manifestants non violents, a déclaré Amnesty International mardi 6 novembre 2012 en réaction à l'adoption, quatre jours plus tôt, de modifications législatives alourdissant les sanctions encourues par les personnes qui organisent des manifestations « non autorisées » ou « interdites », ou qui y participent.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?