Turquie. Il faut faire cesser immédiatement le recours excessif à la force contre les manifestants, rendre public le nombre exact de blessés et en tirer les leçons pour le maintien de l’ordre lors des prochaines manifestations

Par Amnesty International, , N° d'index: EUR 44/015/2013

Après deux jours de recours excessif à la force sans précédent par la police contre les manifestants à Ankara, Istanbul, Izmir et d'autres villes de Turquie, Amnesty International continue d'être inquiète pour la santé des personnes blessées parmi la population et craint que le nombre de victimes n'augmente encore si les opérations de maintien de l'ordre pendant les manifestations ne sont pas rendues conformes aux normes internationales relatives aux droits humains.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?