France. Les morts violentes aux mains de la police ne doivent pas rester impunies Peines de prison avec sursis pour les policiers impliqués dans la mort d'Hakim Ajimi

Par Amnesty International, , N° d'index: EUR 21/004/2012

Le 24 février, presque quatre ans après la mort d'Hakim Ajimi aux mains de la police, le tribunal correctionnel de Grasse a reconnu coupables d'homicide involontaire deux policiers qui avaient participé à son interpellation ; un de ces deux policiers a également été reconnu coupable de non-assistance à personne en danger ; enfin, un troisième policier a été reconnu coupable de non-assistance à personne en danger. Les trois hommes se sont vu infliger des peines de six à 24 mois d'emprisonnement avec sursis. Ils ont tous trois interjeté appel.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?