Cambodge. Deux femmes risquent la prison pour avoir défendu les droits au logement

Par Amnesty International, , N° d'index: ASA 23/020/2012

Deux défenseures cambodgiennes des droits humains vont être jugées le 26 décembre. Elles encourent de six mois à cinq ans d'emprisonnement. Yorm Bopha et Tim Sakmony, militantes en faveur des droits au logement, vivent dans deux quartiers différents de Phnom Penh, la capitale. Ce sont des prisonnières d'opinion.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?