Cambodge. Des défenseures des droits humains relâchées

Par Amnesty International, , N° d'index: ASA 23/012/2012

Treize défenseures des droits humains vivant autour du lac Boeung Kak à Phnom Penh (Cambodge), ont été libérées de prison le 27 juin dernier. La Cour d'appel du Cambodge a suspendu le reste de leur sentence de deux ans et demi de prison, mais elle a confirmé leur condamnation. La police a eu recours à la violence contre d'autres habitants de cette zone, qui attendaient le verdict à l'extérieur de la Cour, leur infligeant des blessures.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?