États-Unis. Amnesty International engage l'État à ne pas faire appel alors que la condamnation d'Albert Woodfox vient une nouvelle fois d'être annulée

Par Amnesty International, , N° d'index: AMR 51/010/2013

Amnesty International exhorte le procureur général de Louisiane à ne pas faire appel d'une décision de la cour fédérale qui infirme la condamnation d'Albert Woodfox, l'un des « trois d'Angola », pour le meurtre sans circonstances aggravantes d'un gardien de prison en 1972. Cette affaire, portée devant les tribunaux depuis plus de 40 ans, soulève de graves préoccupations en termes de respect des droits humains.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?