01 novembre 2010
Agissez en faveur de Norma Cruz (Guatemala)

Norma Cruz a été menacée de mort à de nombreuses reprises parce qu'elle recueille des informations sur des cas de violences à l'égard des femmes au Guatemala et qu'elle aide des femmes à se battre pour obtenir justice. Elle est à la tête d'une organisation de défense des droits des femmes, la fondation Sobrevivientes, dont le siège se trouve à Guatemala, la capitale. Certains de ses proches ont également été la cible de menaces, ainsi que d'agressions, mais nul n'a été jugé à ce jour.

Depuis mai 2009, Norma Cruz a été la cible de dizaines de tentatives d'intimidation en raison du soutien juridique apporté par la fondation à une fillette victime de viol. Elle était menacée de représailles si elle ne renonçait pas à travailler sur cette affaire. Les messages d'intimidation ont été envoyés par SMS et par téléphone, sur son mobile et à la fondation Sobrevivientes.

Le 30 août 2010, Norma Cruz a reçu des menaces de mort sur son téléphone portable. Un homme a laissé sur son répondeur un message disant qu'elle recevrait la tête de sa fille. Il menaçait également l'association en ces termes : « À minuit, la fondation explosera en mille morceaux ».

Un homme – un seul – a été inculpé pour deux des menaces de mort envoyées en 2009. Depuis lors, il a été remis en liberté sous caution. Cependant, le ministère public n'a fait état d'aucune autre avancée dans l'enquête sur les menaces visant Norma Cruz, ses proches et les membres de la fondation Sobrevivientes. Bien que la défenseure des droits humains, sa famille et les locaux de l'association soient actuellement sous protection policière, les tentatives d'intimidation se poursuivent et personne n'a été jugé à ce jour.

Signez la pétition adressée à la procureure générale du Guatemala pour lui demander :

  • de mener dans les meilleurs délais une enquête approfondie et impartiale sur les menaces de mort formulées contre la défenseure des droits humains Norma Cruz et de faire le nécessaire pour que leurs responsables présumés soient traduits en justice.
  • d'adopter, après consultation des défenseurs des droits humains du Guatemala, un protocole d'enquête destiné à garantir que les attaques contre ces personnes seront suivies d'investigations efficaces et menées dans les meilleurs délais.

357
appels envoyés

Passez à l'action

Campaign has expiredCette action est fermée. Merci pour votre soutien
663,120
Nombre total d’actions entreprises
par des personnes telles que vous