28 août 2009
Il manque encore sept ratifications pour que la Convention contre les disparitions forcées puisse entrer en vigueur

[asset|aid=3698|format=image|formatter=asset|title=Dessin d'Aishah, treize ans, pour son père disparu Masood Janjua, enlevé lors d'un trajet en bus à Peshawar (Pakistan), le 30 juillet 2005.|w

Dessin d'Aishah, treize ans, pour son père disparu Masood Janjua, enlevé lors d'un trajet en bus à Peshawar (Pakistan), le 30 juillet 2005. Le 30 août 2009 sera la 26e Journée internationale des personnes disparues. Chaque année, Amnesty International, des associations de familles de disparus et d'autres organisations non gouvernementales évoquent la mémoire de ces personnes et réclament justice pour les victimes de disparition forcée.

Des gouvernements ont recours aux disparitions forcées comme outil répressif, afin de museler les dissidents et d'éliminer toute opposition politique, mais aussi pour persécuter des minorités ethniques, religieuses ou politiques. Pour combattre cette grave violation des droits humains, l'Assemblée générale des Nations unies a adopté le 20 décembre 2006 la Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées.

Aux termes de cette Convention, les États doivent tenir pour pénalement responsable toute personne impliquée dans une disparition forcée. Elle affirme le droit des familles à connaître la vérité sur le sort réservé à une personne disparue et à obtenir des réparations. Elle enjoint également aux États de mettre en place des garanties rigoureuses pour les personnes privées de leur liberté, de rechercher les personnes disparues et, dans le cas où elles seraient mortes, de localiser leur dépouille, de la respecter et de la remettre aux proches.

La Convention entrera en vigueur lorsqu'elle aura été ratifiée par 20 États. Le Nigeria a été le 13e pays à la ratifier, le 27 juillet 2009. Il manque encore sept ratifications. Amnesty International fait campagne pour que la Convention entre en vigueur dans les délais les plus brefs, et elle pense que cela devrait pouvoir se faire vers la fin de l'année 2009.

Actuellement l'organisation oriente sa campagne de ratification vers les dix pays suivants : Burundi, Cap-Vert, Costa Rica, Liban, Maroc, Pakistan, Paraguay, Portugal, Serbie et Timor-Leste. Participez à la campagne ! Écrivez aux gouvernements de ces pays en leur demandant de ratifier la Convention.

1275
appels envoyés

Passez à l'action

Campaign has expiredThis appeal for action is now closed.
663,112
Nombre total d’actions entreprises
par des personnes telles que vous