08 décembre 2010
Respectez les droits des Yakyes Axas et des Sawhoyamaxas

Privées de leurs terres, ces communautés (Yakye Axa et Sawhoyamaxa) ne sont pas capables de poursuivre des activités traditionnelles pourtant essentielles à leur mode de vie, notamment, la pêche, la chasse et la récolte du miel. Leur survie est menacée.

En 2005 et 2006, à l'occasion de deux décisions différentes, la Cour interaméricaine des droits de l'homme a ordonné au Paraguay de rendre les terres traditionnelles réclamées par les communautés autochtones yakye axa et sawhoyamaxa. Mais les délais imposés par la Cour sont dépassés depuis longtemps, et les terres n'ont toujours pas été restituées.

La Cour a également ordonné des mesures temporaires pour assurer la survie de la communauté (fourniture de nourriture, d'eau potable, de soins de santé adéquats) n'ont pas été mises en place de façon exhaustive, quand elles ont été mises en place. Les conditions de vie dans les campements, près de l'autoroute, provoquent des maladies chez les résidents.

Les autorités persistent à ignorer les droits fonciers des peuples indigènes, ce qui traduit une forme de mépris non seulement pour les droits de ces deux communautés, mais aussi pour ceux de tous les peuples indigènes du Paraguay.

Les Yakyes Axas et Sawhoyamaxas continuent de faire pression sur les autorités du Paraguay afin qu'elles appliquent les décisions de la Cour interaméricaine. Ils ont demandé votre soutien.

Image : un représentant des communautés yakye axa et sawhoyamaxa au Forum social mondial, Belém, Brésil, 27 janvier 2009.
© Amnesty International

743
appels envoyés

Passez à l'action

Campaign has expired
663,043
Nombre total d’actions entreprises
par des personnes telles que vous