30 mai 2012
Il faut enquêter sur la complicité de pays européens dans des « restitutions » et des actes de torture

Nous vous écrivons afin de faire part de notre inquiétude face au refus de gouvernements européens d’enquêter sur des allégations de participation au programme américain de « restitution » et de détention secrète, et d’amener les responsables présumés à rendre des comptes

De nombreux gouvernements de l’Union européenne refusent d’ouvrir des enquêtes malgré l’accumulation d’éléments à charge ; beaucoup font fi des normes en matière de droits humains en entourant leurs enquêtes de secret.

Des personnes ont été enlevées, placées en détention secrète et torturées au nom de la lutte antiterroriste. Elles continuent à attendre le recours utile qui leur est dû et que les États leur rendent justice ainsi qu’elles le méritent. Certaines sont toujours à Guantánamo Bay, où elles se trouvent en détention illimitée sans inculpation ou risquent un procès inique et la peine de mort.

En votre qualité de président du seul organe directement élu parmi les institutions de l’Union européenne, nous vous demandons, à vous le président du Parlement européen, de faire respecter les valeurs en rapport avec les droits les plus fondamentaux, en veillant à ce que ce nouveau rapport signifie sans équivoque à tous les gouvernements impliqués de l’UE qu’ils doivent mener des enquêtes véritablement indépendantes, impartiales et approfondies sur leur rôle dans les programmes américains de détention secrète et de « restitution ».

1781
appels envoyés

Passez à l'action

Campaign has expiredCette action est fermée. Merci pour votre soutien
663,157
Nombre total d’actions entreprises
par des personnes telles que vous