14 juillet 2011
Russie : les autorités doivent mener une véritable enquête sur l'assassinat d'une militante des droits humains


________________________________________________________________________

Natalia Estemirova lors d'une rencontre en juillet 2008 avec des membres du personnel d'Amnesty International, au Secrétariat international de l'organisation. © Amnesty International

La militante des droits humains Natalia Estemirova a été enlevée par des hommes armés devant chez elle à Grozny (Tchétchénie) le 15 juillet 2009. Son corps criblé de balles a été retrouvé le même jour en Ingouchie, la république voisine. Deux ans plus tard, les autorités russes n'ont toujours pas mené d'enquête exhaustive sur le meurtre de cette femme et personne n'a été déféré à la justice dans le cadre de cette affaire.

Natalia Estemirova était l'une des principales chercheuses du bureau de Grozny de l'organisation russe de défense des droits humains Memorial. Depuis 2000, elle avait révélé au grand jour de nombreuses atteintes aux droits humains commises durant le deuxième conflit tchétchène, et collecté des informations sur des exécutions extrajudiciaires, des disparitions forcées, des actes de torture et d'autres violations des droits humains perpétrées par des agents chargés de l'application des lois et des responsables publics dans la Tchétchénie de l'après-conflit. Elle combattait l'injustice et refusait de quitter la Tchétchénie, malgré les critiques et les nombreuses menaces lancées à son encontre par des représentants du pouvoir tchétchène.

Les enquêteurs ont dans un premier temps envisagé la possibilité que Natalia Estemirova ait été assassinée par des agents tchétchènes de la force publique responsables de violations des droits humains qu'elle avait dénoncées peu de temps avant sa mort ; mais l'enquête a rapidement pris un autre tour et les enquêteurs affirment depuis que le principal suspect est un membre d'un groupe armé.

Cette thèse n'est pas totalement crédible, compte tenu de certaines incohérences dans les éléments censés prouver l'implication d'activistes tchétchènes dans ce meurtre, de l'absence de mobile et du refus manifeste d'explorer véritablement les pistes pointant vers la responsabilité de fonctionnaires tchétchènes.

L'assassinat de Natalia Estemirova a eu un effet délétère sur la société civile en Tchétchénie. Les défenseurs des droits humains qui travaillent aujourd'hui sur place continuent de risquer leur vie dans un environnement extrêmement hostile.

Joignez votre voix à celles qui demandent justice pour Natalia Estemirova et réclament que les défenseurs des droits humains travaillant en Tchétchénie soient protégés.


Passez à l'action

Signez la pétition adressée au président russe et au président du Comité d'enquête

Monsieur le Président, Monsieur le Président du Comité d'enquête,

Je m'adresse à vous pour vous faire part de ma préoccupation quant au fait que deux ans après l'assassinat de la militante des droits humains Natalia Estemirova, les autorités russes n'ont toujours pas mené de véritable enquête sur le meurtre et que personne n'a encore été déféré à la justice. Je constate avec inquiétude que les enquêteurs ont manifestement négligé les pistes conduisant à la possible implication dans cet assassinat de responsables de l'application des lois tchétchènes, désignant en revanche comme principal suspect un combattant tchétchène. La crédibilité de cette thèse est pourtant remise en cause par des incohérences existant dans les éléments censés prouver l'implication d'activistes dans le meurtre, par l'absence de mobile et par le refus d'exploiter des pistes pertinentes et de recueillir des éléments de preuve potentiellement capitaux.

Je suis également profondément inquiet de constater que, deux ans après le meurtre de Natalia Estemirova, la situation des militants des droits humains en Tchétchénie ne montre pas de signe d'amélioration. Les défenseurs des droits humains qui travaillent sur place sont toujours régulièrement la cible de menaces et d'actes de harcèlement.

Je vous prie instamment de :

- faire en sorte qu'une enquête indépendante, impartiale et exhaustive soit menée sur le meurtre de Natalia Estemirova, et envisage y compris l'implication possible de responsables des pouvoirs publics et de membres d'organes chargés de l'application des lois ;
- veiller à ce que tous les responsables présumés soient déférés à la justice ;
- garantir que les militants des droits humains puissent travailler en Tchétchénie librement et sans craintes de représailles.

2939
appels envoyés

Passez à l'action

Pétition
663,209
Nombre total d’actions entreprises
par des personnes telles que vous