Informe anual 2013
El estado de los derechos humanos en el mundo

30 enero 2013

Iran. Des journalistes victimes de répression malgré les vives réactions de la communauté internationale

Iran. Des journalistes victimes de répression malgré les vives réactions de la communauté internationale

Les autorités iraniennes doivent libérer les journalistes arrêtés ces trois derniers jours et accusés de coopérer avec des médias « anti-révolutionnaires » travaillant en langue persane et basés à l’étranger, a déclaré Amnesty International.

L’organisation pense que de nouvelles arrestations sont prévues. Cette crainte est renforcée par l’arrestation, mercredi 30 janvier, d’Ali Dehghan, responsable de la section du journal Bahar consacrée à l’économie.

Dans une déclaration qui lui est attribuée, le ministère iranien du Renseignement aurait affirmé : « L’enquête se poursuivra jusqu’à ce que le dernier individu lié à ce réseau soit arrêté et que la propagande des médias étrangère et des prétendues organisations de défense des droits humains et leurs déclarations [...] n’exercent plus aucune influence sur l’esprit des [fonctionnaires du ministère du Renseignement]. »

« La déclaration émise aujourd’hui par le ministère du Renseignement est censée intimider les journalistes iraniens ayant des contacts avec des sources non gouvernementales », a expliqué Drewery Dyke, spécialiste de l’Iran au sein d’Amnesty International.

« À la lumière des vidéos réalisées par des représentants de l’État au domicile d’au moins l’une des personnes arrêtées, et sachant que les autorités ont tendance à faire défiler des détenus devant les caméras pour qu’ils « avouent » des crimes qu’ils n’ont de toute évidence pas commis, nous craignons qu’elles ne se préparent à filmer et à diffuser les « aveux » des journalistes arrêtés afin de s’assurer qu’ils seront par la suite condamnés. Les pouvoirs publics devraient réfléchir à deux fois avant de réitérer ce genre de mise en scène grotesque. »

Amnesty International appelle de toute urgence les agences de sécurité iraniennes et les institutions judiciaires du pays à s’engager à garantir pour chacun en Iran la possibilité d’exercer pacifiquement ses droits à la liberté d’expression et d’association, y compris à l’approche de l’élection présidentielle prévue pour juin, et à administrer la justice à travers des procédures équitables.

Tema

Detención 
Libertad de expresión 

País

Irán 

Región

Oriente Medio y Norte de África 

Follow #iran @amnestyonline on twitter

Noticias

22 julio 2014

Mientras en Londres se reúnen hoy activistas para debatir sobre estrategias para abordar la mutilación genital femenina, comunidades de todo Sierra Leona adoptan un enfoque... Más »

29 mayo 2014

Una mujer mexicana es violada en un autobús policial, mientras los agentes lo jalean; un nigeriano sigue sufriendo jaquecas cuatro años después de que la policía le golpeara... Más »

03 junio 2014

En la segunda de una serie de dos partes, dos de las personas cuyos nombres estaban entre los “más buscados” a causa de su papel en las protestas de 1989 en Tiananmen cuentan... Más »

11 julio 2014

Sasha, activista ucraniano de 19 años, fue secuestrado a punta de pistola por separatistas en Luhansk y golpeado una y otra vez durante 24 horas.

Más »
07 julio 2014

La condena de un destacado abogado y defensor de los derechos humanos saudí a 15 años de prisión ha asestado un nuevo golpe al activismo pacífico y la libertad de expresión en... Más »