Informe anual 2013
El estado de los derechos humanos en el mundo

Comunicados de prensa

3 agosto 2012

Japon. Des exécutions qui montrent la faiblesse du gouvernement


En réaction à l’exécution, à l’aube, de Junya Hattori et Kyozo Matumura à Tokyo et Osaka, Roseann Rifz, responsable des projets spéciaux à Amnesty International a déclaré :

« La décision des autorités japonaises de procéder à deux nouvelles exécutions est extrêmement regrettable. »

« Après n’avoir procédé à aucune exécution en 2011, le Japon a déjà exécuté cinq personnes cette année rejoignant ainsi résolument la minorité de pays qui continuent d’utiliser la peine capitale. »

Makoto Taki est le deuxième ministre de la Justice à autoriser des exécutions en 2012. Les dirigeants japonais préfèrent se réfugier derrière l’opinion publique plutôt que de faire preuve de courage politique et d’œuvrer à l’abolition du châtiment le plus cruel, inhumain et dégradant qui soit que constitue la peine de mort. »

Índice AI: PRE01/381/2012
Región Asia y Oceanía
País Japón
Si deseas más información, ponte en contacto con Oficina de Prensa Internacional »

Oficina de Prensa Internacional

Teléfono : +44 (0) 20 7413 5566
9.30 - 17.00 GMT de lunes a viernes
Teléfono : +44 (0) 777 847 2126
Línea operativa 24 horas
Fax : +44 (0) 20 7413 5835
Oficina de Prensa Internacional
Peter Benenson House
1 Easton Street
London
WC1X 0DW
Reino Unido
Sigue a la Oficina de Prensa Internacional en Twitter
@amnestypress