Informe anual 2013
El estado de los derechos humanos en el mundo

7 junio 2011

Une communauté indigène d'Argentine fait face à la menace d'une expulsion

Une communauté indigène d'Argentine fait face à la menace d'une expulsion

Les autorités argentines ne doivent pas expulser des familles indigènes de chez elles, a déclaré Amnesty International mardi 7 juin, alors que 30 personnes risquent de perdre leur domicile en raison d'un litige foncier dans le nord-ouest du pays.

Le 30 mai, un juge de San Miguel de Tucumán a rejeté un recours formé par les membres de la communauté indigène Quilmes souhaitant faire annuler une décision concernant l'expulsion de quatre familles dans le village de Colalao del Valle (province de Tucumán).

Ces familles – qui comptent notamment 10 enfants – vivent sur un terrain de quatre hectares dans ce village, que revendique également une entreprise locale, Comunidad Aráoz Hermanos.

« Notre communauté a des problèmes depuis de nombreuses années, depuis toujours », a déclaré Francisco « Pancho » Solano Chaile, le chef élu de la communauté indigène Quilmes.

« [Les autorités] nous ont expulsés à de nombreuses reprises, mais nous nous organisons depuis quelque temps, afin de reprendre le contrôle de nos terres ancestrales qui sont aux mains de tierces parties – des intérêts extérieurs, qui ne sont pas d'ici. Ils bénéficient d'un soutien politique plus marqué que par le passé et nous nous retrouvons encerclés. »

Les avocats de la communauté ont officiellement porté plainte contre le juge le 1er juin, l'accusant d'« avoir manqué aux devoirs qui sont les siens » et d'avoir rendu une décision arbitraire en faveur de l'entreprise.

Des membres de la communauté ont précédemment été expulsés de ces terres en septembre 2009 et en janvier 2010, mais ont à chaque fois réintégré leur logement de manière pacifique quelques jours plus tard.

Des affrontements ont éclaté lorsque des policiers et un juge local ont tenté de procéder à une nouvelle expulsion le 29 avril 2011 ; plusieurs résidents et policiers ont été blessés.

Deux lois interdisent actuellement l'expulsion forcée de communautés indigènes en Argentine jusqu'en novembre 2013, époque à laquelle le gouvernement fédéral devrait avoir terminé une étude visant à définir les contours des territoires indigènes à l'échelle nationale. Plusieurs communautés indigènes risquent cependant d'être victimes d'expulsions forcées dans la province de Tucumán, et des dirigeants communautaires ont été agressés, voire tués, pour avoir défendu des territoires qu'ils affirment être les leurs.

« Quel est l'intérêt d'avoir une législation nationale protégeant les droits des personnes indigènes si les autorités ne les respectent pas ? », a demandé Guadalupe Marengo, directrice adjointe du programme Amériques d'Amnesty International.

« Les peuples indigènes ont suffisamment souffert en Argentine et dans la région, et il est temps que les violations dont ils sont victimes cessent. »

Más información

Argentine. Des familles indigènes risquent l'expulsion (action urgente, 2 juin 2011)
Argentine. Une communauté indigène risque d'être expulsée illégalement (action urgente, 16 octobre 2009)

País

Argentina 

Región

América 

Tema

Economic, Social and Cultural Rights 
Indigenous peoples 

Campañas

Exige Dignidad 

@amnestyonline on twitter

Noticias

22 julio 2014

Mientras en Londres se reúnen hoy activistas para debatir sobre estrategias para abordar la mutilación genital femenina, comunidades de todo Sierra Leona adoptan un enfoque... Más »

29 mayo 2014

Una mujer mexicana es violada en un autobús policial, mientras los agentes lo jalean; un nigeriano sigue sufriendo jaquecas cuatro años después de que la policía le golpeara... Más »

03 junio 2014

En la segunda de una serie de dos partes, dos de las personas cuyos nombres estaban entre los “más buscados” a causa de su papel en las protestas de 1989 en Tiananmen cuentan... Más »

11 julio 2014

Sasha, activista ucraniano de 19 años, fue secuestrado a punta de pistola por separatistas en Luhansk y golpeado una y otra vez durante 24 horas.

Más »
07 julio 2014

La condena de un destacado abogado y defensor de los derechos humanos saudí a 15 años de prisión ha asestado un nuevo golpe al activismo pacífico y la libertad de expresión en... Más »