Informe anual 2013
El estado de los derechos humanos en el mundo

1 febrero 2011

L'armée égyptienne est priée de respecter les droits des manifestants

L'armée égyptienne est priée de respecter les droits des manifestants

Amnesty International a engagé l'armée égyptienne à respecter les droits des manifestants, alors que le Caire s'apprêtait à être le théâtre de l'action de protestation la plus suivie à ce jour dans le contexte des troubles qui ont gagné l'ensemble du pays.

Selon certaines informations relayées par les médias, des centaines de milliers de personnes s'étaient rassemblées pour ce que les organisateurs ont nommé la manifestation « du million », afin de demander la démission du président Hosni Moubarak et la fin de la corruption, de la pauvreté et des violences policières.

L'armée égyptienne avait annoncé la veille qu'elle n'ouvrirait pas le feu sur les manifestants non violents et que les revendications des manifestants étaient légitimes.

« Protéger le droit de manifester pacifiquement est un devoir », a déclaré Claudio Cordone, directeur général d'Amnesty International.

« Nous saluons l'engagement pris par l'armée de ne pas faire feu sur les manifestants, après que nous ayons à maintes reprises fait état de nos préoccupations concernant le recours à une force excessive par les forces de sécurité lors des actions de protestation. »

Des manifestants ont accusé des policiers en civil et des délinquants payés par la police de s'être livrés à des pillages au cours de la semaine écoulée afin de jeter le discrédit sur le mouvement.

Des militaires ont effectué des fouilles aux points d'entrée et de sortie de la place, et un important dispositif de surveillance a été mis œuvre au musée égyptien des antiquités, ont signalé des permanents d'Amnesty International présents lors de la manifestation.

L'organisation a par ailleurs demandé le rétablissement des services Internet, après que Noor, le dernier fournisseur d'accès qui était encore en fonctionnement en Égypte, aient suspendu ses activités lundi 31 janvier.

« Les manifestants ont montré qu'ils peuvent organiser des actions de protestation de masse avec ou sans Internet, mais ce qui est crucial désormais est de maintenir un flux continu d'informations, afin que les preuves des violations et homicides survenus au cours de la semaine écoulée puissent être mises au jour, et que les auteurs présumés rendent des comptes », a ajouté Claudio Cordone.

Les services de téléphonie mobile ont été rétablis.

Más información

Les exigences de changement en Afrique du Nord et au Moyen-Orient (page spéciale)

País

Egipto 

Región

Oriente Medio y Norte de África 

Tema

Libertad de expresión 
Law Enforcement 
Revueltas en Oriente Medio 

@amnestyonline on twitter

Noticias

22 julio 2014

Mientras en Londres se reúnen hoy activistas para debatir sobre estrategias para abordar la mutilación genital femenina, comunidades de todo Sierra Leona adoptan un enfoque... Más »

29 agosto 2014

El gobierno de la República Dominicana debe investigar urgentemente la desaparición de tres personas, presuntamente a manos de la policía y llevar a la justicia a los... Más »

03 junio 2014

En la segunda de una serie de dos partes, dos de las personas cuyos nombres estaban entre los “más buscados” a causa de su papel en las protestas de 1989 en Tiananmen cuentan... Más »

11 julio 2014

Sasha, activista ucraniano de 19 años, fue secuestrado a punta de pistola por separatistas en Luhansk y golpeado una y otra vez durante 24 horas.

Más »
29 agosto 2014

El activista pacífico Mohamed Bachir Arab está recluido en secreto desde que fue arrestado por las fuerzas de inteligencia sirias el 2 de noviembre de 2011. Es uno de los... Más »