Informe anual 2013
El estado de los derechos humanos en el mundo

14 agosto 2009

La pression augmente alors que les « femmes de réconfort » attendent toujours que justice leur soit rendue

La pression augmente alors que les « femmes de réconfort » attendent toujours que justice leur soit rendue
En cet anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale en Asie, les femmes qui ont été victimes de violences et de l'esclavage sexuel aux mains de l'armée impériale japonaise attendent maintenant depuis soixante-quatre ans des excuses officielles et un dédommagement suffisant.

On estime que près de 200 000 femmes ont été enlevées, battues, violées et contraintes à fournir des services sexuels aux soldats japonais dans le cadre d'un système d'« esclavage sexuel ». Après la guerre, ces femmes ont pendant des décennies gardé le silence au sujet des abus qu'elles avaient subis, bien souvent par crainte d'être rejetées par leur famille ou leur entourage.

Menen Medina Castillo est maintenant âgée de quatre-vingt ans. Elle est née aux Philippines, et à l'âge de treize ans elle a été enlevée à sa famille par l'armée japonaise et conduite dans une « maison de réconfort » où elle a subi plusieurs viols. Menen Medina Castillo n'a rien dit à sa famille de ce qu'elle avait enduré. « Je n'avais jamais pensé que je pouvais demander réparation pour le mal qui a été fait pendant la guerre. J'ai gardé le silence car je pensais ne rien pouvoir faire à ce sujet », a-t-elle expliqué.

Lorsque quelques femmes ont commencé à parler ouvertement des violences qu'elles avaient subies, d'autres les ont rejointes ; des groupes se sont ainsi créés menant campagne pour obtenir justice, notamment en organisant des manifestations, des tournées mondiales de conférences, et en faisant pression sur les parlementaires. Menen Medina Castillo est une des représentantes de cette campagne au niveau national aux Philippines.

Le travail de pression constant mené par les anciennes « femmes de réconfort » et ceux qui font campagne avec elles a payé. Au cours des trois dernières années, le Canada, la Corée du Sud, les États-Unis, Taiwan et le Parlement européen ont témoigné leur soutien à ces femmes en adoptant des résolutions appelant le gouvernement japonais à leur rendre justice. Des experts du Comité de l'ONU pour l'élimination de la discrimination à l'égard des femmes se sont fait l'écho de ces appels lors de la réunion du Comité en juillet 2009.

Jusqu'à une date récente la campagne n'avait guère reçu de signes de soutien au Japon. Mais en mars 2008, un changement s'est amorcé quand huit municipalités japonaises ont également adopté des résolutions soutenant les demandes de justice et réparation pour les anciennes « femmes de réconfort ».

Alors que s'intensifient les pressions exercées sur le gouvernement japonais afin qu'il présente des excuses pour son rôle dans le système d'« esclavage sexuel » et afin qu'il apporte réparation aux victimes de ce système, un grand nombre des anciennes « femmes de réconfort » sont maintenant âgées de plus de quatre-vingt ans et elles craignent de ne pas voir le gouvernement leur rendre justice de leur vivant.

Más información

L'ONU demande au Japon de rétablir la dignité des « femmes de réconfort » de la Seconde Guerre mondiale (bonne nouvelle, 3 novembre 2008)
Une avancée pour la cause des « femmes de réconfort » (bonne nouvelle, 21 décembre 2007)
Japon. Soixante ans après, les survivantes du système japonais d'esclavage sexuel exercé par l'armée continuent de réclamer justice (résumé du rapport, 27 octobre 2005)

Tema

Conflictos armados 
Armed Groups 
Crímenes contra la humanidad y crímenes de guerra 
Tortura y malos tratos 
Women 

País

Japón 

Región

Asia y Oceanía 

Campañas

No más violencia contra las mujeres 

@amnestyonline on twitter

Noticias

22 julio 2014

Mientras en Londres se reúnen hoy activistas para debatir sobre estrategias para abordar la mutilación genital femenina, comunidades de todo Sierra Leona adoptan un enfoque... Más »

17 octubre 2014

Ángel Amílcar Colón Quevedo, preso de conciencia y víctima de tortura, ha sido puesto en libertad tras cinco años de prisión preventiva, positiva medida que hace mucho... Más »

10 octubre 2014

Países de todo el mundo siguen condenando a muerte o ejecutando a personas con discapacidad mental e intelectual, en una clara violación de las normas... Más »

09 octubre 2014

ONG rusas calificadas de "agentes extranjeros" por las autoridades hablan sobre su lucha para poner fin a la campaña de desprestigio emprendida contra ellos y sobre su vital... Más »

03 septiembre 2014

La decapitación del periodista estadounidense Steven Sotloff por militantes del Estado Islámico es el último de la serie de crímenes de guerra que están cometiendo los grupos... Más »