Informe anual 2013
El estado de los derechos humanos en el mundo

22 julio 2009

La République tchèque s'engage pour la justice internationale

La République tchèque s'engage pour la justice internationale
La République tchèque a ratifié le Statut de Rome de la Cour pénale internationale (CPI) le 21 juillet. Cette ratification intervient après plus de dix ans de travail de campagne mené par la structure d'Amnesty International en République tchèque et par d'autres organisations de la société civile.

« Amnesty International salue cet importante mesure avec laquelle la République tchèque s'engage à œuvrer en faveur de la justice internationale en mettant un terme à l'impunité pour les actes de génocide, les crimes contre l'humanité et les crimes de guerre », a déclaré Christopher Keith Hall, conseiller d'Amnesty International pour les questions relatives à la justice internationale.

La République tchèque est le 110e État à avoir ratifié le Statut de Rome. Il est important de noter qu'avec cette ratification les 27 pays membres de l'Union européenne (UE) sont maintenant tous partie à ce traité. Les pays de l'UE ont ainsi rejoint les États sud-américains qui ont tous formalisé leur soutien à la CPI après la ratification par le Chili, le 29 juin de cette année, de son traité fondateur.

« Petit à petit, pays après pays, les espaces d'impunité qui ont privé de justice d'innombrables victimes de crimes horribles disparaissent », a ajouté Christopher Keith Hall.

Cependant, l'organisation s'est dite préoccupée par le fait qu'un certain nombre de pays qui ont ratifié le Statut de Rome n'ont toujours pas respecté leurs engagements vis-à-vis de la CPI. De nombreux pays qui l'ont ratifié n'ont en effet toujours pas transposé dans le droit national les dispositions du Statut de Rome ou conclu avec la CPI les accords complémentaires relatifs aux privilèges et immunités, à la réinstallation des victimes et à l'application des peines.

« La ratification est une mesure cruciale, mais ce n'est qu'une première étape, a souligné Christopher Hall. Il est en particulier essentiel que le droit interne soit modifié afin que la République tchèque puisse coopérer pleinement avec la Cour, et afin que ses tribunaux nationaux puissent respecter leur obligation de traiter les cas de génocide, de crimes contre l'humanité et de crimes de guerre. »

País

República Checa 

Región

Europa y Asia Central 

Tema

Justicia internacional 
Juicios y sistemas judiciales 

@amnestyonline on twitter

Noticias

22 julio 2014

Mientras en Londres se reúnen hoy activistas para debatir sobre estrategias para abordar la mutilación genital femenina, comunidades de todo Sierra Leona adoptan un enfoque... Más »

17 octubre 2014

Ángel Amílcar Colón Quevedo, preso de conciencia y víctima de tortura, ha sido puesto en libertad tras cinco años de prisión preventiva, positiva medida que hace mucho... Más »

10 octubre 2014

Países de todo el mundo siguen condenando a muerte o ejecutando a personas con discapacidad mental e intelectual, en una clara violación de las normas... Más »

09 octubre 2014

ONG rusas calificadas de "agentes extranjeros" por las autoridades hablan sobre su lucha para poner fin a la campaña de desprestigio emprendida contra ellos y sobre su vital... Más »

03 septiembre 2014

La decapitación del periodista estadounidense Steven Sotloff por militantes del Estado Islámico es el último de la serie de crímenes de guerra que están cometiendo los grupos... Más »