Documento - Bahrain: Incommunicado detention / Fear of torture: Jasim Hussain ‘Ali,

ACTION URGENTEi

DOCUMENT PUBLIC ÉFAI – 000721 – MDE 11/005/00
AU 346/00

Avertissement : Amnesty International défend des individus sans prendre position ni sur leurs idées
ni sur les organisations auxquelles ils pourraient adhérer


DÉTENTION AU SECRET / CRAINTES DE TORTURE



BAHREÏN  Jasim Hussain Ali (41 ans)

________________________________________________________________________________________________________

Londres, le 9 novembre 2000


On est sans nouvelles d’un maître assistant de l’Université de Bahreïn depuis qu’il a été arrêté par les forces de sécurité le 1er novembre. Cet homme analyse depuis plusieurs années la situation politique et des droits humains de Bahreïn pour le compte d’un service d’informations destinées au monde des affaires. Il semble qu’il soit détenu au secret et il est à craindre qu’il soit torturé ou maltraité.


Jasim Hussain Ali, maître assistant en gestion et sciences économiques à l’Université de Bahreïn et père de deux enfants, a été arrêté chez lui à Hamad, au sud de la capitale Manama, par des membres du Département de la sûreté de l'État. Il serait détenu au siège du département à al Qala mais ses proches, qui se sont pourtant rendus sur place, n’auraient pas été autorisés à lui rendre visite.


Les raisons exactes de l’arrestation de Jasim Hussain Ali demeurent inconnues mais elles pourraient avoir un lien avec le fait que cet homme fournit depuis 1997 à The Economist Intelligence Unit, service d’information qui dépend du groupe The Economist, des articles d’analyse sur la situation politique et économique de Bahreïn.


Jasim Hussain Ali aurait été interrogé en septembre par les autorités de l’aéroport de Bahreïn alors qu’il revenait de l’étranger, et un support de données informatique lui aurait alors été confisqué. Depuis lors, le Département de la sûreté de l'État aurait procédé à plusieurs reprises à des fouilles à son domicile et se serait emparé d’autres disques ou disquettes lui appartenant tout en le questionnant sur ses liens avec The Economist Intelligence Unit.


Le 6 novembre, Amnesty International a écrit aux autorités de Bahreïn pour obtenir des informations complémentaires sur les raisons de l’arrestation et de la détention de Jasim Hussain Ali. L’organisation n’a reçu aucune réponse à ce jour.


INFORMATIONS GÉNÉRALES


À Bahreïn, les prisonniers politiques sont souvent détenus au secret et il est fréquent qu’on les torture ou maltraite au début de leur détention dans le but de leur extraire des aveux. Ces personnes peuvent être détenues pendant des mois ou des années sans inculpation ni jugement, en application du décret-loi de 1974 sur la sûreté de l'État qui permet de maintenir un prisonnier en détention administrative pendant une durée pouvant aller jusqu'à trois ans.


Plusieurs détenus sont morts en détention depuis décembre 1994, date à laquelle a éclaté un grand mouvement de protestation contre le gouvernement. Aucune enquête ne semble avoir été menée sur les informations ayant fait état d’actes de torture et de mort en détention bien que le nom de plusieurs agents du Département de la sûreté de l'État soit apparu régulièrement dans des témoignages d’anciens prisonniers politiques. Les témoignages faisant état d’actes de torture ont cependant diminué ces dernières années et les autorités ont pris plusieurs mesures concrètes en matière de droits humains. En mars 1998, Bahreïn a ratifié la Convention des Nations unies contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants et, en octobre 1999, un Comité des droits humains a été créé pour surveiller la situation dans ce domaine.


ACTION RECOMMANDÉE : télégramme / aérogramme / lettre par avion/ fax / télex (en arabe, en anglais ou dans votre propre langue)  :

– cherchez à obtenir l’assurance que Jasim Hussain Ali ne sera pas torturé ni maltraité et demandez que cet homme soit autorisé sans délai à recevoir la visite de sa famille et d’avocats de son choix et à bénéficier de soins médicaux, si nécessaire ;

– priez instamment les autorités de préciser pourquoi Jasim Hussain Ali a été arrêté et de confirmer le lieu où il est détenu ;

– demandez que cet homme soit libéré immédiatement et sans condition s’il s’avère qu’il est détenu uniquement pour avoir exprimé ses convictions de manière pacifique.


APPELS À :



Chef de l’État :

Shaikh Hamad bin ‘Issa Al Khalifa

Office of His Highness the Amir

P.O. Box 555

The Amiri Court, Rifaa Palace

Bahreïn

Fax : +973 668884

Formule d’appel : Your Highness / Votre Altesse


Premier ministre :

His Excellency

Shaikh Khalifa Bin Salman Al Khalifa

Prime Minister

Office of the Prime Minister


PO Box 1000,

Manama, Bahreïn

Télex : 9336 PROM BN ou 7889 PMPO BN

Télégrammes : Prime Minister, Manama, Bahreïn

Fax : +973 533033

Formule d'appel : Your Excellency, / Monsieur le Premier Ministre,




Ministre de l'Intérieur :

His Excellency

Shaikh Muhammad Bin Khalifa Al Khalifa

Minister of Interior

Ministry of Interior

PO Box 13

Manama, Bahreïn

Télex : 9572 PSMKT BN ou 8333 ALAMAN BN

Télégramme : Minister of Interior, Manama, Bahreïn

Fax : + 973 276765 / 290526

Formule d'appel : Your Excellency, / Monsieur le Ministre,




COPIES aux représentants diplomatiques de Bahreïn dans votre pays.


PRIÈRE D'INTERVENIR IMMÉDIATEMENT.
APRÈS LE 21 DÉCEMBRE 2000, VÉRIFIEZ AUPRÈS DE VOTRE SECTION S'IL FAUT ENCORE INTERVENIR. MERCI.

iLa version originale a été publiée par Amnesty International,
Secrétariat international, 1 Easton Street, Londres WC1X 8DJ, Royaume-Uni. Seule la version anglaise fait foi.
La version française a été traduite et diffusée par les Éditions Francophones d'Amnesty International - éfai -

Cómo puedes ayudar

AMNISTÍA INTERNACIONAL EN EL MUNDO