Documento - Maldivas: Activista de derechos humanos herido en un ataque.

Maldives. Un défenseur des droits humains attaqué et insulté

AU 169/12, ASA 29/003/2012 - Maldives 15 juin 2012

ACTION URGENTE MALDIVES. UN DÉFENSEUR DES DROITS HUMAINS ATTAQUÉ ET INSULTÉ Ismail « Hilath » Rasheed, militant en faveur des droits humains, a été agressé dans la soirée du 5 juin 2012 par des hommes qui lui ont entaillé la gorge, près de chez lui à Malé, la capitale du pays. Il a survécu mais il risque d''être à nouveau attaqué ; il a besoin d'une protection efficace. Ismail Rasheed est resté plusieurs heures aux urgences de l'hôpital ADK à Malé. Certaines sources au sein de cet établissement affirment que le couteau est passé à quelques millimètres d'une artère. Incapable de parler, cet homme est surveillé de près par les médecins. À ce jour, personne n'a été déféré à la justice pour cette agression. Des groupes religieux opposés aux activités de longue date d'Ismail Rasheed en faveur de la liberté de religion sont soupçonnés d'être les auteurs de l'attaque. Des personnes ayant des liens avec ces groupes ont jeté des pierres sur cet homme en décembre 2011, lui fracturant le crâne, parce qu'il avait organisé un rassemblement pour prôner la tolérance religieuse. Bien que l'agression ait eu lieu devant des passants et que des photos puissent être utilisées pour identifier les agresseurs, personne n'a été traduit en justice. Depuis, Ismail Rasheed continue de militer, surtout à travers son blog. En vertu de la Constitution maldivienne de 2008, l'islam est la seule religion que les Maldiviens peuvent pratiquer. Pour certains groupes religieux, cela comprend uniquement l'islam sunnite. Ismail Rasheed se considère comme musulman soufi. Il fait l'objet d'une campagne de haine en ligne sur les réseaux sociaux parce qu'il prône la liberté de religion dans son pays. DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS, en anglais, en divehi ou dans votre propre langue :  exhortez les autorités à fournir une protection efficace à Ismail « Hilath » Rasheed ;  priez-les instamment de traduire en justice les personnes qui ont agressé cet homme le 5 juin 2012 et en décembre 2011.

ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 27 JUILLET 2012 À : Président des Maldives Mohamed Waheed The President's Office Boduthakurufaanu Magu Malé 20113, Maldives Fax : +960 332 5500 Formule d'appel : Dear President Waheed, / Monsieur le Président,

Ministre de l'Intérieur Mohamed Jameel Ahmed Ministry of Home Affiars 10th Floor Velaanaage, Ameeru Ahmed Magu, Malé, Maldives Fax : +960 334 2064 Courriel : info@homeaffairs.gov.mv Formule d'appel : Dear Minister, / Monsieur le Ministre,

Copies à : Président de la Cour suprême Ahmed Faiz Supreme Court M. Theemuge, Orchid Magu Malé 20208, Maldives Fax : +960 300 8554 Courriel : info@supremecourt.gov.mv

** Les télécopieurs peuvent être éteints en dehors des heures de bureau (GMT + 5) **

Veuillez également adresser des copies aux représentants diplomatiques des Maldives dans votre pays (adresse/s à compléter) : nom(s), adresse(s), n° de fax, courriel, formule de politesse

Vérifiez auprès de votre section s'il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci.

15 juin 2012

ACTION URGENTE MALDIVES. UN DÉFENSEUR DES DROITS HUMAINS ATTAQUÉ ET INSULTÉ

COMPLÉMENT D'INFORMATION Aux Maldives, la liberté de religion est restreinte en vertu de la Constitution qui dispose : « Tout individu non musulman ne peut devenir un citoyen maldivien. » Certains groupes religieux alliés à des partis politiques réagissent vivement lorsque des Maldiviens essayent de lancer un débat à ce sujet. Ismail « Hilath » Rasheed fait partie de ceux en faveur de ce débat. On pense que l'agression au couteau dont il a été victime est une réaction à sa campagne contre l'intolérance religieuse.

Cet homme a organisé une « manifestation silencieuse » à Malé avec une trentaine de manifestants le 10 décembre dernier pour réclamer la tolérance religieuse dans le pays. Une dizaine d'hommes les ont alors attaqués. Ils leur ont jeté des pierres et ont insulté Ismail « Hilath » Rasheed. La police a arrêté ce dernier le 14 décembre au motif que « réclamer quelque chose contraire à la Constitution est illégal ». Il a été libéré sans inculpation au bout d'un mois. Aucun de ses agresseurs n'a été traduit en justice.

Nom : Ismail Rasheed Genre : homme

AU 169/12, ASA 29/003/2012, 15 juin 2012

Cómo puedes ayudar

AMNISTÍA INTERNACIONAL EN EL MUNDO