Documento - Indonesia: Ahmadiyya community at risk in Indonesia

Indonésie. La communauté Ahmadiyya est en danger

AU 77/11, ASA 21/008/2011 – Indonésie 16 mars 2011 16 mars 2011

ACTION URGENTE

INDONÉSIE. LA COMMUNAUTÉ AHMADIYYA EST EN DANGER

La communauté A hmadiyya, qui constitue une minorité religieuse en Indonésie, doit de plus en plus faire face à des restrictions, des actes d ' intimidation et des agressions à cause de ses convictions religieuses.

Depuis que trois ahmadis ont été tués le 6 février dans le sous-district de Cikeusik (province de Banten), les membres de la communauté Ahmadiyya subissent de plus en plus de restrictions, de manœuvres d'intimidation et d'agressions en raison de leurs croyances. Au moins quatre provinces indonésiennes (Sulawesi-Sud, Java-Ouest, Java-Est et Banten) ont depuis lors introduit de nouvelles réglementations restreignant les activités des ahmadis. Elles interdisent notamment à ces derniers de distribuer des brochures, de mettre des pancartes devant leurs bureaux et leurs lieux de culte, et de porter tout signe indiquant leur religion.

Des groupes locaux de défense des droits humains ont rassemblé des informations sur des cas d'actes d'intimidation commis par des militaires indonésiens à l'encontre d'ahmadis. Selon eux, dans plusieurs districts de Java-Ouest des membres de l'armée se rendent au domicile d'ahmadis, rassemblent des informations sur les membres de la communauté Ahmadiyya et demandent à certains d'entre eux de signer des déclarations sous serment indiquant qu'ils renoncent à leur foi. Des attaques contre des biens appartenant à des ahmadis ont également été signalées. Le 11 mars, plusieurs ont été lancées contre les domiciles respectifs de quatre ahmadis à Ciareteun, dans la province de Java-Ouest. Le lendemain, la police du district de Bogor aurait réuni des ahmadis dans un village, les informant des nouvelles réglementations restreignant leurs activités et leur disant de partir s'ils craignaient pour leur sécurité. Le 13 mars dans la même province, environ 40 manifestants seraient entrés par effraction dans un lieu de culte ahmadi dans le village de Cipeuyeum, dans le district de Cianjur et auraient brûlé des centaines de livres.

Le droit à la liberté de religion est garanti par la Constitution indonésienne. De plus, l'article 18 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques, auquel l'Indonésie est partie, dispose que « ce droit implique la liberté d'avoir ou d'adopter une religion ou une conviction de son choix » et que « nul ne subira de contrainte pouvant porter atteinte à sa liberté d'avoir ou d'adopter une religion ou une conviction de son choix ».

DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES ME NTIONNÉS CI-APRÈS (en bahasa indonesia ou dans votre propre langue) :

appelez les autorités à diligenter sans délai des enquêtes indépendantes et impartiales sur les signalements d'actes d'intimidation et d'agressions subis par des ahmadis, et de traduire les responsables présumés en justice dans le respect des normes internationales d'équité des procès ;

priez-les d'enquêter sur les allégations selon lesquelles des militaires auraient intimidé des ahmadis et les auraient forcés à renoncer à leur foi dans la province de Java-Ouest ;

exhortez-les à prendre des mesures immédiates pour réviser et abroger les lois et réglementations restreignant le droit à la liberté de religion tel que garanti par l'article 18 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques ;

demandez-leur instamment de condamner publiquement les déclarations incitant à la violence contre la communauté Ahmadiyya et de prendre des mesures pour veiller à ce que toutes les minorités religieuses soient protégées et autorisées à pratiquer leur culte sans peur et sans craindre d'être intimidées ou agressées.

ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 27 AVRIL 2011 À :

Président de la République d'Indonésie

H.E. Susilo Bambang Yudhoyono

Istana Merdeka

Jakarta, 10110

Indonésie

Fax: + 62 21 345 2685

Formule d ' appel : Your Excellency , / Monsieur le Président,

Ministre de l'Intérieur

Gamawan Fauzi

Ministry of Home Affairs

Jl. Medan Merdeka Utara No. 7

Jakarta Pusat, 10110

Indonésie

Fax: +62 21 38 5 1193

Formule d ' appel : Dear Minister , / Monsieur le Ministre,

Chef de la police indonésienne

General Timur Pradopo

Indonesian National Police Headquarters

Jl. Trunojoyo No. 3

Jakarta Selatan

Indonésie

Fax: +62 21 722 0669

Formule d ' appel : Dear General , / Monsieur,

Veuillez également adresser des copies aux représentants diplomatiques de l ' Indonésie dans votre pays. Vérifiez auprès de votre section s'il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci.

ACTION URGENTE

INDONÉSIE. LA COMMUNAUTÉ AHMADIYYA EST EN DANGER

INFORMATIONS GÉNÉRALES

La communauté Ahmadiyya est un groupe religieux qui se considère rattaché à l'Islam, bien que bon nombre de formations musulmanes traditionnelles considèrent ses croyances comme hérétiques.

Amnesty International a rassemblé des informations sur de nombreux cas d'actes d'intimidation et de violences à l'encontre de membres de cette communauté, notamment des attaques et des incendies ciblant des lieux de culte et des habitations ahmadis, perpétrés par des groupes radicaux dans différentes parties de l'Indonésie<0} et amenant parfois des ahmadis à partir. Dans la plupart des cas, les auteurs de violences contre la communauté Ahmadiyya restent impunis et en cas d'agression, les autorités tendent à reprocher aux minorités leurs « idées déviantes ». Les actes de harcèlement et les attaques dont cette communauté est la cible sont également attisés par le décret interministériel promulgué en 2008 qui interdit aux ahmadis de promouvoir leurs activités.

Trois membres de la communauté Ahmadiyya ont été lynchés sur l'île de Java le 6 février tandis que plus d'un millier de personnes armées de pierres, de machettes, de sabres et de lances ont fait irruption dans la maison d'un dirigeant ahmadi dans le sous-district de Cikeusik, dans la province de Banten. Douze personnes ont été arrêtées à la suite de cet épisode.

Pour plus d'informations, consultez les documents suivants :

Communiqué de presse : L ' Indonésie doit s ' engager à faire respecter la liberté de religion, 23 février 2011

http://www.amnesty.org/fr/news-and-updates/indonesia-must-commit-freedom-religion-2011-02-23

Communiqué de presse : Les autorités indonésiennes doivent enquêter sur les homicides de membres de la communauté Ahmadiyya (PRE 01/051/2011), 7 février 2011

http://www.amnesty.org/fr/for-media/press-releases/indonesian-authorities-must-investigate-ahmadiyya-killings-2011-02-07

Déclaration publique : Indonesia: Government must find adequate housing for displaced Ahmadiyya community in Lombok (ASA 21/010/2010), 8 juillet 2010

http://amnesty.org/en/library/info/ASA21/010/2010/en

Document : Displaced and forgotten: Ahmadiyya in Indonesia (ASA 21/006/2010), 8 juillet 2010 http://www.amnesty.org/en/library/info/ASA21/006/2010/en

AU 77/11, ASA 21/008/2011, 16 mars 2011

Cómo puedes ayudar

AMNISTÍA INTERNACIONAL EN EL MUNDO