Documento - China: Villagers detained, at risk of torture

Chine. Des villageois en détention risquent la torture

AU 282/12, ASA 17/041/2012 - Chine 22 octobre 2012 22 octobre 2012

ACTION URGENTE

CHINE. DES VILLAGEOIS EN DÉTENTION RISQUENT LA TORTURE

Six villageois du comté de Zhengding, dans la province du Hebei (Chine), ont été placés en détention après avoir réclamé la libération d'un pratiquant du Fa Lun Gong habitant dans la même région. Trois d'entre eux ont été condamnés à une peine de rééducation par le travail ; les trois autres ont été inculpés. Ces personnes risquent d'être victimes de torture et d'autres mauvais traitements.

Après le lancement d'une pétition en juin 2012, qui a récolté plus de 1 000 signatures, Gao Suzhen et son mari Zhang Tianqi ont été interpellés le 7 août, tandis que Jia Zhijiang a été appréhendé le 13 août. Tous trois ont été inculpés d'infractions reconnus par le droit ; ils se trouvent actuellement au centre de détention du comté de Zhengding. Dans la nuit du 7 au 8 août, Gao Suzhen a été conduite d'urgence à l'hôpital n °260, probablement après avoir subi des actes de torture. Elle a ensuite été amenée devant un groupe spécial d'enquête dans le comté de Zhengding, où elle aurait été de nouveau torturée pendant son interrogatoire. Cette femme est actuellement incarcérée au centre de détention n °2 de Shijiazhuang.

Bai Suqin, Wang Yuexia et Yang Rongxia, toutes trois ayant la cinquantaine, ont été appréhendées le 7 août dernier, avant d'être conduites le 29 août au camp de rééducation par le travail pour femmes de Shijiazhuang. Elles risquent fortement de subir des actes de torture. Certaines sources indiquent que les familles de ces six détenus se sont vu empêcher d'engager les avocats de leur choix.

La pétition à l'origine de ces arrestations réclame la libération de Li Lankui, pratiquant du Fa Lun Gong habitant dans la région. Cet homme a été interpellé le 7 juin dernier puis envoyé dans un camp de rééducation par le travail à la suite d'un « nettoyage » effectué par la police en vue de la visite dans la province du Hebei du Vice-Président chinois Xi Jinping et de Terry Branstad, gouverneur de l'Iowa (États-Unis). Au vu de la mobilisation des villageois de la région en faveur de Li Lankui, la police a commencé une vaste campagne de répression dans les villages locaux en juillet et août. Les forces de sécurité ont appréhendé au moins 16 personnes, dont certaines ont affirmé, une fois libérées, qu'elles avaient été torturées. Une femme a raconté qu'elle était restée attachée à une chaise en métal pendant 10 jours consécutifs et que des policiers l'avaient frappée avec des matraques électriques pour lui extorquer des renseignements sur les personnes qui ont lancé la pétition et communiqué des informations à l'étranger. Plusieurs autres personnes auraient été battues et maltraitées. Sur les 16 individus interpellés dont nous avons connaissance, six sont maintenus en détention.

DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS, en chinois ou dans votre propre langue :

réclamez la libération de Gao Suzhen, Zhang Tianqi, Jia Zhijiang, Bai Suqin, Wang Yuexia et Yang Rongxia, car ils ont seulement exercé leur droit à la liberté d'expression ;

appelez les autorités à veiller à ce qu'aucun de ces individus ne soit victime de torture ou d'autres mauvais traitements en détention ;

priez-les de leur permettre de s'entretenir avec les avocats de leur choix.

ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 3 DÉCEMBRE 2012 À :

Gouverneur de la province du Hebei

ZHANG Qingwei Daili Shengzhang

Hebeisheng Renmin Zhengfu

10 Weimingjie, Shijiazhuangshi

Hebeisheng, 050053, Chine

Fax : +86 311 87026092

Télex : 26229 HBFOE CN ou 26232 SHMPG CN (Veuillez transmettre au Gouverneur)

Formule d'appel : Dear Governor, / Monsieur le Gouverneur,

Directeur du département de la Sécurité publique de la province du Hebei

ZHANG Yue Tingzhang

Heibeisheng Gong'anting

469 Zhongshanxilu, Shijiazhuangshi

Hebeisheng, 050051, Chine

Courriel : yznzhaojingshiwang@126.com

Formule d'appel : Dear Director, / Monsieur,

Copies à :

Secrétaire du Comité politique et juridique de Shijiazhuang

LIU Zhipeng shuji

2 Qingyuanjie, Shijiazhuang

Hebeisheng, 050020, Chine

Tél : +86 311 86686357

Formule d'appel : Dear Secretary, / Monsieur,

Veuillez également adresser des copies aux représentants diplomatiques de la Chine dans votre pays (adresse/s à compléter) :

nom(s), adresse(s), n° de fax, courriel, formule de politesse

Vérifiez auprès de votre section s'il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci.

ACTION URGENTE

CHINE. DES VILLAGEOIS EN DÉTENTION RISQUENT LA TORTURE

COMPLÉMENT D'INFORMATION

Le Fa Lun Gong est un mouvement spirituel que de nombreuses personnes ont rejoint en Chine dans les années 1990. À la suite d'un rassemblement pacifique organisé sur la place Tiananmen en juillet 1999, les autorités ont interdit ce mouvement et lancé une longue campagne d'intimidation et de persécution. Les pratiquants du Fa Lun Gong sont placés dans des hôpitaux psychiatriques ou des centres de rééducation par le travail (une forme de détention administrative appliquée sans inculpation, ni jugement, ni contrôle d'une autorité judiciaire), condamnés à de longues peines de réclusion ou incarcérés dans des centres de détention spécialisés dont la mission est de les « transformer » en les obligeant à renoncer à leurs convictions religieuses, souvent au moyen d'actes de torture et d'autres mauvais traitements. La torture et autres mauvais traitements sont fréquents en Chine, quel que soit le type de détention, bien que ce pays ait ratifié la Convention des Nations unies contre la torture en 1988. Des sources au sein du Fa Lun Gong ont rassemblé des informations sur la mort en détention de nombreux membres, sans doute à la suite d'actes de torture ou d'autres mauvais traitements.

Noms : Gao Suzhen (f), Zhang Tianqi (h), Jia Zhijiang (h), Bai Suqin (f), Wang Yuexia (f), Yang Rongxia (f) et Li Lankui (h)

AU 282/12, ASA 17/041/2012, 22 octobre 2012

image1.png image2.png

Cómo puedes ayudar

AMNISTÍA INTERNACIONAL EN EL MUNDO