Documento - USA: Facts and figures: Illegal US detentions

AMNESTY INTERNATIONAL

Synthèse destinée aux médias

Index AI : AMR 51/147/2008

ÉFAI


Guantánamo. Faits et chiffres


Le 11 janvier 2009 marque le 7e anniversaire du jour où les premiers détenus ont été transférés à Guantánamo.


Près de 800 personnes ont été détenues à Guantánamo, dans la plupart des cas sans inculpation ni jugement.


Environ 250 détenus s’y trouvaient toujours en décembre 2008. Près de 100 d’entre eux étaient yéménites.


En décembre 2008, 26 détenus de Guantánamo devaient comparaître, après inculpation, devant une commission militaire ; 3 autres avaient été reconnus coupables et condamnés ; les charges retenues contre 6 autres avaient été abandonnées (mais ils pouvaient être inculpés à nouveau) ; 6 autres risquaient la peine de mort.


En décembre 2008, et depuis 2002, environ 520 détenus avaient été transférés depuis Guantánamo vers d’autres pays (Albanie, Afghanistan, Arabie saoudite, Australie, Bahreïn, Bangladesh, Belgique, Danemark, Égypte, Espagne, France, Iran, Irak, Jordanie, Koweït, Libye, Maldives, Mauritanie, Maroc, Pakistan, Russie, Soudan, Suède, Tadjikistan, Turquie, Ouganda, Royaume-Uni et Yémen).


On estime que la majorité des détenus sont placés à l'isolement au Camp 5, au Camp 6 ou au Camp 7.


Le Camp 6 a été conçu pour recevoir 178 détenus. Les détenus y sont maintenus pendant au moins 22 heures par jour dans des cellules d'acier individuelles qui ne comportent aucune fenêtre donnant sur l'extérieur.


Au moins 12 des détenus de Guantánamo avaient moins de 18 ans quand ils ont été mis en détention. Au moins 3 d’entre eux étaient encore incarcérés en décembre 2008.


Au moins 4 hommes se seraient suicidés à Guantánamo. Des dizaines de tentatives de suicide ont été signalées par ailleurs.


Des personnes ont été placées en détention dans plus de 10 pays avant d’être transférées à Guantánamo, sans aucune procédure judiciaire.


Selon une étude portant sur environ 500 détenus, seulement 5 % de ces derniers ont été capturés par les forces américaines ; 86 % ont été arrêtés par les militaires pakistanais ou les forces de l’Alliance du Nord basées en Afghanistan, puis remis aux autorités américaines, souvent pour quelques milliers de dollars.


Après avoir été détenus secrètement pendant des périodes allant jusqu’à 4 ans et demi par la CIA, 14 détenus ont été transférés à Guantánamo en septembre 2006. Depuis cette date, 5 autres hommes, dont au moins deux étaient maintenus en détention secrète par la CIA, ont été transférés à Guantánamo.


La CIA a détenu secrètement un nombre indéterminé d’individus. On reste toujours sans nouvelles d’une trentaine de personnes qui auraient été placées en détention secrète.


Sur la base aérienne américaine de Bagram (Afghanistan), des centaines de personnes sont toujours détenues sans inculpation, jugement ou examen judiciaire de leur détention.


FIN


Document public

****************************************

Pour obtenir de plus amples informations, veuillez contacter le Service de presse d'Amnesty International à Londres, au Royaume-Uni ; tél.  +44 20 7413 5566 ; courriel : press@amnesty.org

Amnesty International, International Secretariat, 1 Easton St., Londres WC1X 0DW, Royaume-Uni

www.amnesty.org/fr/counter-terror-with-justice


Cómo puedes ayudar

AMNISTÍA INTERNACIONAL EN EL MUNDO