Documento - México: ROBO EN LA CASA DE LA FAMILIA DE UNAS VÍCTIMAS; LA FAMILIA CORRE PELIGRO

Mexique. La famille de victimes cambriolée et en danger

AU 349/12, AMR 41/076/2012 – Mexique 6 décembre 2012

ACTION URGENTE MEXIQUE. LA FAMILLE DE VICTIMES CAMBRIOLÉE ET EN DANGER Cinq membres d'une famille vivant dans l'ouest du Mexique ont été victimes de disparition forcée dans les années 1970. Depuis, leurs proches cherchent à obtenir vérité et justice. Leur domicile a été cambriolé le 29 novembre dernier, et certains documents administratifs concernant les disparitions ont été volés. Cette famille est maintenant en danger. Le 29 novembre 2012, les membres de la famille Guzmán Cruz ont découvert que des individus étaient entrés par effraction dans leur domicile, situé dans la localité de Tarejero, dans l'État du Michoacán (ouest du Mexique), et avaient volé d'importants documents administratifs concernant la disparition forcée de cinq de leurs proches. Les Guzmán Cruz ont présenté leur dossier à la Commission interaméricaine des droits humains. Les cambrioleurs ont retourné plusieurs parties de la maison mais ils se sont concentrés sur les pièces où étaient rangés les documents, un ordinateur et une caméra, ainsi que des papiers évoquant la longue lutte menée par cette famille pour obtenir vérité et justice. Ils ont également pris de l'argent, laissant d'autres biens de valeur, ce qui suggère que seuls les documents administratifs les intéressaient. La porte d'entrée de la maison avait déjà été endommagée le 12 octobre dernier, lorsqu'une voiture était rentrée dedans. La famille a porté plainte auprès du parquet de l'État du Michoacán au sujet de ces deux événements. Ce n'est pas la première fois que les Guzmán Cruz sont harcelés parce qu'ils réclament justice pour la disparition entre 1974 et 1976 de cinq membres de leur famille. Un homme déclarant travailler au bureau du procureur général les a contactés pour fixer un rendez-vous, dans le but de les informer de l'avancée de l'enquête sur ces disparitions. Les Guzmán Cruz ont plus tard raconté que durant la conversation, il est devenu clair que cet homme connaissait les numéros de téléphone et les adresses de plusieurs membres de la famille, ce qui laisse penser que ceux-ci étaient surveillés. Cette famille a déjà demandé au procureur général de communiquer de façon officielle avec elle par le biais des organisations de défense des droits humains qui la représentent. DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS, en espagnol, en anglais ou dans votre propre langue :  appelez les autorités à garantir la sécurité des Guzmán Cruz et à mettre en place des mesures de protection, dans le respect des souhaits de cette famille ;  demandez-leur de diligenter une enquête minutieuse et impartiale sur le cambriolage et le vol d'informations et de matériel concernant la disparition forcée de cinq membres de cette famille ;  exhortez-les à respecter les souhaits des Guzmán Cruz quant à l'enquête sur les disparitions forcées et à cesser de surveiller ces personnes.

ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 17 JANVIER 2013 À : Procureur général de l'État du Michoacán Plácido Torres Pineda Periférico Independencia # 5000 Sentimientos de la Nación, C.P. 58170 Morelia, Mich. Mexique Fax : +52 443 299 6460 Courriel : pgje@michoacan.gob.mx Formule d'appel : Estimado Sr Fiscal General, / Monsieur le Procureur général,

Ministre de l'Intérieur Miguel Ángel Osorio Chong Bucareli 99, 1er. piso, Col. Juárez Delegación Cuauhtémoc México D.F., C.P.06600, Mexique Fax : +52 55 5093 3414 Courriel : secretario@segob.gob.mx Formule d'appel : Estimado Sr Secretario, / Monsieur le Ministre,

Copies à : Centro Prodh (ONG locale) Courriel : comunicacion@centroprodh.org.mx

Veuillez également adresser des copies aux représentants diplomatiques du Mexique dans votre pays (adresse/s à compléter) : nom(s), adresse(s), n° de fax, courriel, formule de politesse

Vérifiez auprès de votre section s'il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci.

6 décembre 2012

ACTION URGENTE MEXIQUE. LA FAMILLE DE VICTIMES CAMBRIOLÉE ET EN DANGER

COMPLÉMENT D'INFORMATION Plusieurs dossiers en rapport avec de graves atteintes aux droits humains commises dans les années 1970 ont été transmis aux organes interaméricains de défense des droits humains, vérité et justice n'ayant pu être obtenues devant les tribunaux mexicains. Les proches des victimes de tels agissements sont généralement menacés et harcelés en raison des actions qu'ils mènent pour faire pression sur les autorités, afin qu'elles leur rendent justice et qu'elles amènent les responsables présumés à rendre des comptes. Les auteurs de menaces sont rarement traduits en justice à l'issue des investigations officielles.

Personnes concernées : famille Guzmán Cruz Genre : hommes et femmes

AU 349/12, AMR 41/076/2012, 6 décembre 2012

Cómo puedes ayudar

AMNISTÍA INTERNACIONAL EN EL MUNDO