Documento - México: PROTEGER A LAS PERSONAS MIGRANTES FRENTE AL SECUESTRO

Mexique. Protéger les migrants des enlèvements

Action complémentaire sur l'AU 62/13, AMR 41/027/2013 – Mexique 22 mai 2013

ACTION URGENTE

PROTÉGER LES MIGRANTS DES ENLÈVEMENTS

Dans l'État méridional de Tabasco (Mexique), des bandes criminelles continuent de s'attaquer, désormais en commettant des enlèvements, aux migrants qui se dirigent vers la frontière américaine. La réaction des autorités a été lente et inadaptée. Les enlèvements représentent un danger immédiat pour les migrants.

Le 14 mai, un groupe d'au moins cinq migrants en situation irrégulière a été enlevé par une bande criminelle près de Tenosique, dans l'État de Tabasco. Ces migrants voyageaient avec de nombreux autres – hommes, femmes et enfants – à bord d'un train de marchandises lorsque la bande a arrêté le train et les a attaqués. Ils ont été relâchés depuis lors mais leurs familles, qui vivent en Amérique centrale, ont été obligées de payer des rançons afin qu'ils ne soient pas maltraités ni assassinés.

Plus tard dans la journée, deux migrants qui ont assisté à l'agression et dont des proches ont été enlevés sont allés chercher de l'aide au refuge pour migrants La 72. Le 20 mai, certains des migrants enlevés le 14 mai ont été libérés moyennant le paiement de rançons. Ils ont raconté leur enlèvement lorsqu'ils sont rentrés au refuge.

Des plaintes ont été déposées et des éléments de preuve afférents à l'enlèvement ont été transmis au parquet général de l'État de Tabasco mais il semble que les autorités n'aient pris aucune mesure à l'encontre de la bande criminelle qui serait en cause. Les autorités fédérales et étatiques n'ayant pas engagé de lutte efficace contre les agressions et les enlèvements – pourtant étayés par de nombreux éléments – de migrants en situation irrégulière, les bandes criminelles qui se livrent à de telles pratiques ont tout le loisir de commettre de nouvelles atteintes aux droits humains du même type. Ces bandes fonctionnent souvent avec la connivence de fonctionnaires corrompus et les personnes qui signalent leurs agissements aux autorités, y compris les défenseurs des droits humains, craignent des représailles. En effet, des migrants et des défenseurs des droits humains ayant porté plainte en ont déjà été victimes.

DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS, en espagnol ou dans votre propre langue :

exhortez les autorités à assurer la protection des migrants qui ont été victimes de l'enlèvement du 14 mai ou y ont assisté, et à renforcer la sécurité des migrants en situation irrégulière qui transitent par le Mexique en luttant efficacement contre les bandes criminelles qui sont responsables de ces agissements ;

dites-vous préoccupé par le fait que les autorités n'ont, semble-t-il, pas pris en temps voulu de mesures efficaces pour traduire en justice tous les responsables présumés des enlèvements en question et pour veiller à ce que les victimes aient accès à la justice, notamment en leur accordant des visas de résidents temporaires afin qu'elles puissent engager une procédure pénale ;

priez instamment les autorités d'assurer la sécurité des défenseurs des droits humains travaillant pour le refuge La 72, qui sont confrontés à une insécurité croissante parce qu'ils aident les victimes de l'enlèvement du 14 mai, le dernier en date.

ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 3 JUILLET 2013 À :

Ministre de l'Intérieur

Miguel Ángel Osorio Chong

Bucareli 99, col. Juárez, Cuauhtemoc, Distrito Federal, México, C.P. 6600

Courriel : secretario@segob.gob.mx

Fax : +52 55 5093 3414 (merci de vous montrer persévérant-e)

Formule d'appel : Dear Minister, / Monsieur le Ministre,

Procureur général de l'État de Tabasco

Fernando Valenzuela Pernas

Av. Paseo Usumacinta No. 802 Col. Gil y Sáenz (antes El Águila). Villahermosa, Tabasco, México

Courriel : procurador@pgjtabasco.gob.mx

Formule d'appel : Dear Attorney, / Monsieur le Procureur,

Copies à :

Refuge pour migrants « La 72 »

Courriel : ruben_migrante@hotmail.com

Veuillez également adresser des copies aux représentants diplomatiques du Mexique dans votre pays (adresse(s) à compléter) :

nom(s), adresse(s), n° de fax ; courriel ; formule d'appel.

Vérifiez auprès de votre section s'il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Ceci est la troisième mise à jour de l'AU 62/13. Pour en savoir plus : www.amnesty.org/fr/library/info/AMR41/018/2013.

ACTION URGENTE

PROTÉGER LES MIGRANTS DES ENLÈVEMENTS

COMPLÉMENT D'INFORMATION

Chaque année, des centaines de milliers de migrants clandestins en provenance d'Amérique centrale et d'Amérique du Sud tentent de traverser le Mexique pour atteindre les États-Unis. Bon nombre d'entre eux sont arrêtés par les services mexicains de l'immigration et renvoyés dans leur pays d'origine. Amnesty International s'est rendue au Mexique pour enquêter sur des informations faisant état d'atteintes aux droits fondamentaux de ces personnes. Elle a alors découvert qu'un grand nombre de personnes avaient été enlevées par des bandes de malfaiteurs, qui collaboraient parfois avec des responsables locaux. En raison de l'impunité qui les caractérise, les atteintes commises contre les migrants, extrêmement vulnérables, ont augmenté, bien que le gouvernement se soit engagé à garantir le respect des droits de ces individus.

Rubén Figueroa et le religieux Tomás González travaillent au refuge La 72 et subissent en permanence des menaces et des actes d'intimidation parce qu'ils aident des migrants en situation irrégulière qui traversent le Mexique et prennent leur défense.

En 2012, la Loi relative à la protection des défenseurs des droits humains et des journalismes a été approuvée à l'unanimité par la Chambre des députés et le Sénat, avant d'être promulguée par le président. Son application a débuté, notamment grâce à la participation directe de représentants de la société civile. Toutefois, il est nécessaire de mettre en place de toute urgence des protocoles opérationnels, des directives en claires relatives à la coopération entre les autorités fédérales et celles de l'État, ainsi que de mobiliser des ressources, afin de garantir l'efficacité du texte. Il est primordial que les autorités se rappellent que leur rôle ne se résume pas à instaurer un mécanisme de protection.

Amnesty International a lancé une action visant à attirer l'attention sur le sort des migrants qui traversent le Mexique et à leur fournir une aide dont ils ont grand besoin. Vous trouverez l'action à l'adresse : http://sendsocks.org.

Noms : hommes, femmes et enfants

Genre : hommes et femmes

Action complémentaire sur l'AU 62/13, AMR 41/027/2013, 22 mai 2013

image1.png

Cómo puedes ayudar

AMNISTÍA INTERNACIONAL EN EL MUNDO