Documento - Honduras: AMENAZAS CONTRA UN PERIODISTA Y DEFENSOR DE LOS DERECHOS HUMANOS

Honduras. Un journaliste et défenseur des droits humains menacé

AU 111/13, AMR 37/002/2013 – Honduras 2 mai 2013

ACTION URGENTE HONDURAS. UN JOURNALISTE ET DÉFENSEUR DES DROITS HUMAINS MENACÉ Le journaliste hondurien Héctor Longino Becerra, également défenseur des droits humains, a reçu des appels téléphoniques d'un homme proférant des menaces de mort à l'encontre de sa famille et lui. Héctor Longino Becerra, directeur exécutif du Comité pour la liberté d'expression (C-Libre), organisation non gouvernementale, a reçu trois appels téléphoniques dans la soirée du 20 avril. Lors des deux premiers appels, il a raccroché car les propos de son interlocuteur étaient inintelligibles. Lorsque son téléphone a sonné pour la troisième fois, vers 21 h 40, il a enregistré la conversation. Il a entendu une voix féminine en retrait, puis celle d'un homme qui a déclaré : « Je mène campagne pour te tuer toi, ainsi que ta mère, ton père, tes grands-parents, tes oncles et tantes, tes amis et les amis de tes amis. S'ils sont morts, je les ressusciterai pour pouvoir les tuer de nouveau, tu m'as bien entendu ? » Le C-Libre est une coalition de journalistes et de membres de la société civile qui vise à promouvoir et à défendre la liberté d'expression et le droit à l'information au Honduras. Il soutient Conexihon.info, site d'information numérique indépendant qui enquête et publie des articles sur des affaires de corruption, des différends fonciers et des problèmes miniers et sur la situation extrêmement délicate des journalistes au Honduras. Ces dernières semaines, des membres du C-Libre ont reçu de nombreux appels téléphoniques émis depuis des numéros de portable inconnus. L'adresse électronique de l'un des correspondants du C-Libre a été piratée et l'on pense que les téléphones portables des journalistes travaillant avec le Comité ont été placés sur écoute. DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS, en espagnol ou dans votre propre langue :  demandez aux autorités d'ouvrir une enquête indépendante, approfondie et impartiale sur les menaces proférées à l'encontre de Héctor Longino Becerra et de sa famille, ainsi que sur les actes de harcèlement visant d'autres membres du C-Libre et des journalistes travaillant avec le Comité et Conexihon.info, d'en rendre les conclusions publiques et de traduire en justice les responsables présumés des faits mentionnés ;  exhortez-les à prendre des mesures immédiates en vue de fournir une protection suffisante et adaptée à toutes les personnes citées, dans le strict respect de leurs souhaits ;  rappelez-leur que les États sont tenus de protéger les défenseurs des droits humains et de créer les conditions leur permettant de mener leurs activités légitimes sans restrictions injustes ni crainte de représailles, conformément à la Déclaration des Nations unies de 1998 sur les défenseurs des droits de l'homme.

ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 13 JUIN 2013 À : Procureur général Sr, Luis Alberto Rubí Fiscal General de la República Lomas del Guijarro, Avenida Republica ́ Dominicana, Edificio Lomas Plaza II Tegucigalpa, Honduras Fax : + 504 2221 5667 Formule d'appel : Señor Fiscal General, / Monsieur le Procureur général,

Ministre de l 'Intérieur Sr. Arturo Corrales Secretaría de Estado en el Despacho de Seguridad Plantel Casamata, subida al Picacho Tegucigalpa, Honduras Fax : +504 2220 1756 Formule d'appel : Señor Ministro del Interior, / Monsieur le Ministre, Copies à :

C-Libre Comité por la Libre Expresión Colonia Palmira, Primera Calle, contiguo al Centro Cultural de España, 25 mts al norte del Redondel de los Artesanos Tegucigalpa, Honduras Fax : +504 2237 9966 Courriel : alertas@clibrehonduras.com

Veuillez également adresser des copies aux représentants diplomatiques du Honduras dans votre pays (adresse(s) à compléter) : nom(s), adresse(s), n° de fax ; courriel ; formule d'appel.

Vérifiez auprès de votre section s'il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci.

ACTION URGENTE HONDURAS. UN JOURNALISTE ET DÉFENSEUR DES DROITS HUMAINS MENACÉ

COMPLÉMENT D'INFORMATION En mai 2012, Amnesty International a adressé une lettre ouverte au gouvernement hondurien, dans laquelle elle exprimait sa préoccupation face à la nette augmentation des agressions et menaces visant des journalistes et des défenseurs des droits humains au Honduras. Elle y appelait aussi les autorités à prendre sans délai des mesures pour mettre un terme à cette situation. Elle n'a reçu aucune réponse à ce jour.

En février 2012, après s'être rendue au Honduras, la rapporteuse spéciale des Nations unies sur la situation des défenseurs des droits de l'homme a déclaré que les défenseurs des droits humains dans ce pays continuaient d'être la cible de menaces de mort, d'agressions, d'actes de harcèlement et de stigmatisation, et elle a vivement appelé les autorités à établir de toute urgence un programme de protection pour ces personnes. Elle a estimé que certains groupes de défenseurs honduriens, notamment les journalistes, étaient particulièrement exposés.

Les journalistes qui défendent les droits humains jouent un rôle essentiel dans la dénonciation d'atteintes aux droits humains qui, sans cela, seraient passées sous silence. Au Honduras, Amnesty International a enregistré une hausse du nombre de menaces de mort et d'agressions visant des journalistes et des blogueurs, comme elle l'indique dans le document intitulé Transformer la douleur en espoir. Les défenseur-e-s des droits humains dans les Amériques (http://www.amnesty.org/fr/library/info/AMR01/006/2012/fr).

Nom : Héctor Longino Becerra Genre : homme

AU 111/13, AMR 37/002/2013, 2 mai 2013

Cómo puedes ayudar

AMNISTÍA INTERNACIONAL EN EL MUNDO