Documento - Sudán: Temor de tortura a hombre desaparecido en sudán.

Soudan. Un homme disparu risque d'être torturé

AU 309/12, AFR 54/046/2012 – Soudan 12 octobre 2012

ACTION URGENTE

SOUDAN. UN HOMME DISPARU RISQUE D'ÊTRE TORTURÉ

On est sans nouvelles d'Omaia Abdel Latif Hassan Omaia depuis sa disparition forcée, en août 2012. Ce Soudanais est détenu au secret et risque donc de subir des actes de torture et d'autres mauvais traitements. Il n'a été inculpé d'aucune infraction mais continue d'être privé de tout contact avec sa famille et un avocat.

Omaia Abdel Latif Hassan Omaia a été vu par sa famille pour la dernière fois le 22 août 2012 à 9 h 30, lorsqu'il a quitté Abu-Gebiha, sa ville de résidence, pour se rendre à Tegmala (Kordofan méridional). Vers 14 heures, des témoins l'ont vu se diriger vers l'arrêt de bus pour rentrer chez lui. Selon eux, deux personnes en civil, que l'on pense être des agents du Service national de la sûreté et du renseignement, l'ont forcé à monter dans un Land Cruiser à bord duquel ils ont quitté les lieux.

La famille d'Omaia Abdel Latif Hassan Omaia a appris de sources fiables que cet homme avait été vu le 16 septembre 2012 entre 2 h 30 et 3 heures du matin dans un hôpital du centre administratif de Rashad, au Kordofan méridional. Sa famille est donc de plus en plus inquiète pour sa santé. Après plusieurs tentatives des proches d'Omaia Abdel Latif Hassan Omaia destinées à obtenir des informations, un militaire haut gradé a admis que cet homme était détenu et a assuré qu'il ferait son possible pour que les membres de sa famille puissent entrer en contact avec lui, ce qu'il n'a pas encore fait. Selon les informations dont dispose Amnesty International, Omaia Abdel Latif Hassan Omaia serait détenu dans la résidence privée d'un dignitaire local.

Omaia Abdel Latif Hassan Omaia travaille pour le ministère des Finances dans l'État du Kordofan méridional et aurait été visé en raison de son appartenance au Mouvement populaire de libération du Soudan-Nord (MPLS-N). Il est le représentant du MPLS-N auprès des médias à Abu-Gebiha et les autorités de l'État l'avaient mis en garde en juillet 2011 contre l'adhésion politique à un mouvement armé. Il a déjà été arrêté en septembre 2011 aux côtés de 30 autres sympathisants du MPLS-N et libéré sans inculpation une semaine plus tard.

DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS (en arabe, en anglais ou dans votre propre langue) :

priez instamment le gouvernement de permettre immédiatement à Omaia Abdel Latif Hassan Omaia de consulter un avocat, d'entrer en contact avec sa famille et de bénéficier des soins médicaux nécessaires ;

appelez-le à veiller à ce que cet homme soit protégé de la torture et de toute autre forme de mauvais traitements ;

exhortez-le à le libérer ou à l'inculper d'une infraction dûment reconnue par la loi.

ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 23 NOVEMBRE 2012 À :

Président du Soudan

HE Omar Hassan Ahmad al-Bashir

Office of the President

People's Palace

PO Box 281

Khartoum

Soudan

Courriel : info@sudan.gov.sd

Formule d'appel : Your Excellency, / Monsieur le Président,

Ministre de la Justice

Mohammed Bushara Dousa

Ministry of Justice,

PO Box 302

Al Nil Avenue, Khartoum, Soudan

Formule d'appel : Your Excellency, / Monsieur le Ministre,

Copies à :

Ministre de l'Intérieur

Ibrahim Mohamed Hamed

Ministry of Interior

PO Box 873

Khartoum, Soudan

Courriel : mut@isoc.sd

Formule d'appel : Your Excellency, / Monsieur le Ministre,

Veuillez également adresser des copies aux représentants diplomatiques du Soudan dans votre pays (adresse(s) à compléter) :

Nom(s), adresse(s), numéro de fax, courriel, formule de politesse.

Vérifiez auprès de votre section s'il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci.

ACTION URGENTE

SOUDAN. UN HOMME DISPARU RISQUE D'ÊTRE TORTURÉ

COMPLÉMENT D'INFORMATION

La disparition forcée d'Omaia Abdel Latif Hassan Omaia fait suite à de nombreuses arrestations d'intellectuels, de militants et de personnes soupçonnées d'appartenir au Mouvement populaire de libération du Soudan-Nord (MPLS-N) par les autorités soudanaises. Un conflit armé a éclaté en juin 2011 au Kordofan méridional entre les forces gouvernementales et l'Armée populaire de libération du Soudan-Nord, un groupe armé d'opposition dont les membres, dans cette partie du Soudan, appartiennent principalement au groupe ethnique des Noubas. Depuis lors, les autorités ont arrêté à maintes reprises des membres réels ou supposés du MPLS-N et des personnes soupçonnées d'être des sympathisants de ce mouvement. Toutes ces personnes sont bien souvent détenues pendant de longues périodes sans inculpation ni jugement et ne peuvent ni consulter un avocat, ni contacter leurs familles.

Nom : Omaia Abdel Latif Hassan Omaia

Genre : homme

AU 309/12, AFR 54/046/2012, 12 octobre 2012

image1.png

Cómo puedes ayudar

AMNISTÍA INTERNACIONAL EN EL MUNDO