Documento - Camerún: Escritor camerunés sometido a duras condiciones de reclusión.

Cameroun. Un écrivain camerounais détenu dans des conditions difficiles


AU 109/11, AFR 17/001/2011 - Cameroun 12 avril 2011


ACTION URGENTE

UN CAMEROUNAIS DÉTENU DANS DES CONDITIONS DIFFICILES

Bertrand Zepherin Teyou est un écrivain camerounais, détenu comme prisonnier d'opinion pour avoir écrit un livre sur la femme du président. Sa santé se détériore gravement à cause des mauvaises conditions de vie dans la prison de New Bell, à Douala, la capitale économique du Cameroun.

Bertrand Zepherin Teyou a été arrêté le 3 novembre 2010 à Douala alors qu'il essayait de publier un livre qu'il a écrit sur Chantal Biya, la femme du président Paul Biya. Bertrand Zepherin Teyou avait réservé une chambre à l'hôtel Somatel pour dédicacer son ouvrage, La Belle de la République bananière : Chantal Biya, de la rue au palais, qui évoque les origines modestes de Chantal Biya et raconte son ascension jusqu'à devenir Première Dame du Cameroun. Juste avant que le livre ne soit lancé en présence de journalistes, le gérant de l'hôtel a refusé de laisser Bertrand Zepherin Teyou utiliser la chambre qu'il avait réservée. Des membres des forces de sécurité sont arrivés peu après et ont arrêté ce dernier. Après son interpellation, Bertrand Zepherin Teyou a été placé en détention au poste de police de Douala et plus tard inculpé d'« outrage à personnalité » et de « manifestation illégale ». Il a été transféré vers la prison centrale de New Bell, à Douala.

Le 10 novembre 2010, Bertrand Zepherin Teyou a été jugé par le Tribunal de première instance de Douala, qui l'a reconnu coupable des deux chefs d'accusation et condamné à une amende d'environ 3 000 euros ou deux ans d'emprisonnement dans le cas où il serait dans l'impossibilité de payer. Ne pouvant pas acquitter cette amende, Bertrand Zepherin Teyou est maintenu en détention à la prison de New Bell. Il souffrirait de saignements abondants dus à de graves hémorroïdes qui seraient exacerbées par une mauvaise alimentation en prison. La surpopulation est un réel problème dans les prisons camerounaises et la nourriture est réputée pour être mauvaise et inadaptée.

Aux termes des articles 152 à 156 du Code pénal camerounais, l'outrage à personnalité ne peut s'appliquer qu'à de hautes instances gouvernementales et législatives, ainsi qu'aux dignitaires étrangers. Il n'est pas fait mention de leurs épouses ou des membres de leurs familles. De plus, Bertrand Zepherin Teyou n'est pas poursuivi par la Première dame et celle-ci n'était pas un témoin dans cette affaire, après qu'il a été arrêté, placé en détention et jugé. Quant à l'accusation de manifestation illégale, Bertrand Zepherin Teyou avait informé les autorités camerounaises qu'il voulait publier son livre, tel que la loi l'exige.

DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE AUX DESTINATAIRES CI-APRÈS (en français, en anglais ou dans votre propre langue) :

  • réclamez la libération immédiate et sans condition de Bertrand Zepherin Teyou ;

  • faites remarquer qu'Amnesty International considère cet homme comme un prisonnier d'opinion, détenu uniquement pour avoir exercé de façon pacifique son droit à la liberté d'expression et d'association ;

  • exhortez les autorités à veiller à ce qu'il bénéficie des soins médicaux et de l'alimentation nécessaires au vu de son état de santé.


ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 24 MAI 2011 À :

Président du Cameroun

Paul Biya

Président de la République

Bureau du Président

BP 1000

Yaoundé

République du Cameroun

Formule d'appel : Monsieur le Président,



Vice-Premier ministre et Ministre de la Justice

Amadou Ali

Vice-Premier ministre

Ministre de la Justice, Garde des Sceaux

Ministère de la Justice

Yaoundé

République du Cameroun

Formule d'appel : Monsieur le vice-Premier ministre,

Copies à :

Ministre de la Communication

Issa Tchiroma Bakary

Ministre de la Communication

Ministère de la Communication

Yaoundé

République du Cameroun




Veuillez également adresser des copies aux représentants diplomatiques du Cameroun dans votre pays. Vérifiez auprès de votre section s'il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci.

ACTION URGENTE

UN CAMEROUNAIS DÉTENU DANS DES CONDITIONS DIFFICILES

INFORMATIONS GÉNÉRALES

Bertrand Zepherin Teyou a entamé une grève de la faim le 15 février 2011 pour protester contre « la violation de ses droits fondamentaux » et une mauvaise alimentation. Il y a mis fin étant donné les inquiétudes de sa famille pour sa santé. Il a affirmé avoir reçu des soins médicaux à l'extérieur de la prison mais seulement quand il pouvait les payer.


Lorsque des représentants d'Amnesty International se sont rendus au Cameroun en août 2010, les prisons et autres centres de détentions étaient surpeuplés et les conditions carcérales mettaient la vie des détenus en danger. Dans bien des cas, les prisonniers ne recevaient ni soins médicaux ni nourriture ou étaient mal soignés et sous-alimentés. Les incidents et les tentatives d'évasion étaient fréquents et plusieurs détenus ont été tués en essayant de s'évader. La formation et l'équipement des surveillants pénitentiaires étaient médiocres et leur nombre insuffisant compte tenu des effectifs carcéraux.

Officiellement conçue pour contenir 700 personnes, la prison New Bell de Douala comptait plus de 2 453 détenus en août 2010. Nombre d'entre eux, bien que dans l'attente de leur jugement, se trouvaient en cellule avec des condamnés. Certains prisonniers portaient des fers aux pieds.



AU 109/11, AFR 17/001/2011, 12 avril 2011

Cómo puedes ayudar

AMNISTÍA INTERNACIONAL EN EL MUNDO