Documento - 16 days of activism against gender violence, 25 November – 10 December 2012: Stop the arms trade from fuelling gender-based violence [Postcard]

Seize jours d'action contre la violence liée au genre

Seize jours d'action contre la violence liÉe au genre

25 novembre – 10 décembre 2012

AMNESTY INTERNATIONAL

Document public

Index : ACT 30/078/2012

AILRC-FR

2012

D'innombrables femmes et jeunes filles de par le monde sont victimes de sévices sexuels lors de conflits armés, de violences armées et de mesures répressives. Prises pour cible simplement en raison de leur genre, elles sont harcelées, frappées, violées et soumises à d'autres agressions sexuelles par des membres de groupes armés, de milices, de factions paramilitaires et de forces de sécurité. Les États eux-mêmes figurent souvent au nombre des auteurs de ces violences.

Le commerce irresponsable des armes alimente la violence liée au genre à l'intérieur comme à l'extérieur des zones de conflit, et c'est l'une des raisons pour lesquelles Amnesty International fait campagne avec tant d'énergie en faveur d'un traité sur le commerce des armes qui protège les droits humains.

Notre campagne Seize jours d'action contre la violence liée au genre se tiendra du 25 novembre (Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes) au 10 décembre (Journée des droits de l'homme), car ce type de violence est une violation du droit international relatif aux droits humains.

Invitez le/la ministre des Affaires étrangères de votre pays à agir. Signez et envoyez la carte postale ci-dessous.

Pour en savoir plus et participer, consultez amnesty.org/16days.

EMPÊCHONS LE COMMERCE DES ARMES D'ALIMENTER LA VIOLENCE LIÉE AU GENRE

image1.jpg

Douilles de cartouches (encerclées) produites en Chine et récupérées en République démocratique du Congo (novembre 2011).

© Amnesty International

Madame la Ministre/Monsieur le Ministre des Affaires étrangères,

Les transferts irresponsables d'armes, de munitions et d'équipements militaires à l'international sont à l'origine de plusieurs millions de morts et alimentent les violences liées au genre à l'intérieur comme à l'extérieur des zones de conflit dans le monde.

Amnesty International milite en faveur d'un traité sur le commerce des armes qui soit suffisamment fort pour empêcher ces violences. Or, l'article 4.6 du projet de traité, qui fait explicitement référence à la violence liée au genre, exige uniquement des États qu'ils « envisagent » de prendre des mesures pour empêcher que les transferts d'armes ne favorisent cette violence.

Je vous prie instamment de renforcer la formulation du texte du traité de sorte que les États soient tenus de prendre toutes les mesures concrètes nécessaires pour veiller à ce que leurs armes ne soient jamais utilisées pour commettre ou favoriser des actes de violence liée au genre.

Veuillez agréer, Madame la Ministre/Monsieur le Ministre, l'expression de ma haute considération.

Nom :

Pays :

Ministre des Affaires étrangères

Ministère des Affaires étrangères

image2.jpg

Une victime de viol âgée de 15 ans dans l'est de la République démocratique du Congo (mars 2011).

© Amnesty International

Cómo puedes ayudar

AMNISTÍA INTERNACIONAL EN EL MUNDO