Équateur. Un procès crée un précédent déplorable pour la liberté d'expression

De Amnesty International, , Índice: AMR 28/001/2013

Des responsables associatifs, Carlos Pérez, Federico Guzmán et Efraín Arpi, ont été condamnés à huit jours d'emprisonnement pour avoir bloqué partiellement une route dans le cadre d'une manifestation pacifique qui a eu lieu le 4 mai 2010 dans la province d'Azuay, contre un projet de loi sur la gestion de l'eau. Ils risquent donc d'être emprisonnés à tout moment.

Selecciona un idioma para ver el informe