Soudan: Informations complémentaires. Libération d'une prisonnière d'opinion

De Amnesty International, , Índice: AFR 54/001/2013

L'enseignante et militante soudanaise Jalila Khamis Koko, qui avait été arrêtée par le Service national de la sûreté et du renseignement (NSS) le 15 mars 2012, a été remise en liberté à l'issue d'une audience en justice dimanche 20 janvier.

Selecciona un idioma para ver el informe