Annual Report 2013
The state of the world's human rights
This article in other languages:

Press releases

27 March 2009

Guatemala. Les menaces et les attaques ciblant les défenseurs des droits humains doivent faire l'objet d'enquêtes

Ce vendredi 27 mars 2009, Amnesty International a exhorté les autorités guatémaltèques à mener immédiatement des enquêtes approfondies sur les attaques ciblant les personnes chargées d'ouvrir les archives de la police qui contiennent des informations sur les atrocités commises par les forces de sécurité durant le conflit armé interne au Guatemala.

« Les fantômes du passé n'ont pas leur place au Guatemala aujourd'hui, a déclaré Kerrie Howard, directrice adjointe du programme Amériques d'Amnesty International. Les autorités guatémaltèques doivent veiller à ce que les responsables présumés des attaques et des menaces ciblant ceux qui œuvrent à faire la lumière sur les violences commises pendant le conflit armé ne s'en tirent pas sans encombre. »

Les membres des services du procureur des droits de l'homme impliqués dans le processus qui a abouti à l'ouverture de plus de 12 millions de pages d'archives renfermant les preuves d'atteintes aux droits humains commises lors du conflit armé interne au Guatemala, dont certaines constituent des crimes contre l'humanité, sont victimes d'attaques et de menaces.

L'épouse du directeur du bureau du procureur des droits de l'homme a été kidnappée et torturée. L'un des membres du bureau a été roué de coups et plusieurs ont reçu des menaces. Le directeur a été menacé de mort et il y a eu une alerte à la bombe.

D'après Amnesty International, ces attaques et ces menaces ont pour objectif d'intimider les membres du bureau du procureur des droits de l'homme afin qu'ils mettent un terme à leur travail. Deux anciens policiers ont déjà été inculpés dans le cadre d'une affaire de disparition forcée, grâce à des informations découvertes dans les archives.

« L'ouverture des archives de la police est un énorme pas en avant vers une véritable justice au Guatemala, a conclu Kerrie Howard. Il s'agit désormais de veiller à ce que ces informations servent à rendre justice aux milliers de victimes de violations des droits fondamentaux dans ce pays. »
Region Americas
Country Guatemala
For further information, contact International Press Office »

International Press Office

Phone : +44 (0) 20 7413 5566
9:30 - 17:00 GMT Monday-Friday
Phone : +44 (0) 777 847 2126
Line open 24 hours a day
Fax : +44 (0) 20 7413 5835
International Press Office
Peter Benenson House
1 Easton Street
London
WC1X 0DW
UK
Follow International Press Office on Twitter
@amnestypress