Annual Report 2013
The state of the world's human rights

1 December 2008

Les attaques de Mumbai ont fait près de 180 morts

Les attaques de Mumbai ont fait près de 180 morts
Après soixante heures de siège à Mumbai (Bombay), les autorités ont évalué à près de 180 le nombre officiel de personnes tuées lors des différentes attaques. La dernière phase du siège a pris fin samedi matin lorsque les autorités indiennes ont repris l’hôtel Taj Mahal.

Le ministre indien des Affaires étrangères, Pranab Mukherjee, a déclaré que les premiers éléments de l’enquête laissaient penser que « certains éléments » au Pakistan étaient responsables des attaques dont deux hôtels, l’immeuble Nariman et les gares ont été la cible à Mumbai. Le Premier ministre de l’Inde, Manmohan Singh, s’est entretenu de cette affaire avec le président du Pakistan, Asif Ali Zardari.

Les enquêteurs, dont des membres du Bureau fédéral d’enquête (FBI) des États-Unis qui coordonnent les investigations à Mumbai, travaillent sur des pistes qui semblent indiquer que tous les assaillants sont venus du Pakistan. Selon ces indices, ceux-ci sont montés à bord d’un bateau de pêche indien, ont tué cinq hommes et se sont approchés de la ville avant d’accoster à l’aide de canots pneumatiques.

À ce jour, la nationalité de plusieurs des victimes n’a pas encore pu être établie avec certitude, bien que l’identité de 15 personnes soit maintenant confirmée – trois Allemands, trois Israéliens, deux Canadiens et un ressortissant de chacun des pays suivants : Australie, Chine, États-Unis, Italie, Japon, Royaume-Uni et Thaïlande. Il semblerait que les autres victimes soient toutes de nationalité indienne.

Vingt-deux corps ont été trouvés dans l’hôtel Taj Mahal à la fin du siège. Au total, près d’un millier de personnes ont été délivrées des deux hôtels et du centre juif de l’immeuble Nariman House au cours des soixante heures de siège.

Le nombre des blessés s’élève à un total de 295, mais plusieurs d’entre eux se trouvent dans un état critique. 

Au moins 11 assaillants ont été tués à ce jour. Quinze membres des forces de sécurité et de la police, dont le chef de l’unité antiterroriste du Maharashtra et un commandant de la Garde de la sécurité nationale, figurent parmi les personnes tuées lors des combats.

L’un des assaillants a été capturé. Il a été dévoilé qu’il s’agit d’un Pakistanais originaire de Multan.

Les autorités indiennes et pakistanaises ont laissé entendre dans un premier temps que le chef des Services du renseignement de l'armée pakistanaise (ISI), Ahmed Shujaa Pasha, devait se rendre en Inde pour mettre en commun des informations sur ces attaques. Les autorités pakistanaises ont précisé par la suite que la personne qui se rendra en Inde est un représentant de l’ISI. La première information a été attribuée à une erreur de communication.

Le ministre indien de l’Intérieur, Shivraj Patil, a remis sa démission dimanche et a été remplacé par l’ancien ministre des Finances, P. Chidambaram. Le chef du gouvernement local du Maharashtra, Vilasrao Deshmukh, ainsi que son ministre de l’Intérieur, R. R. Patil, ont eux aussi présenté leur démission.

Read More

Série d’attentats meurtriers à Mumbai (nouvelle, 28 novembre 2008)

Issue

Armed Groups 

Country

India 

Region

Asia And The Pacific 

@amnestyonline on twitter

News

18 September 2014

Nigeria’s police and military routinely torture women, men, and children – some as young as 12 – using a wide range of methods including beatings, shootings and rape... Read more »

19 September 2014

The Guatemalan government is fuelling the fires of conflict by failing to consult local communities before awarding mining licences to companies.

Read more »
19 September 2014

A Thai court’s decision to uphold a 10-year prison sentence given to an editor and social activist for allegedly insulting the royal family continues the relentless erosion of... Read more »

19 September 2014

Ireland’s latest guidelines on abortion are mere window-dressing that will confuse health professionals and endanger women’s lives and rights.

Read more »
19 September 2014

The Egyptian authorities are putting at risk the life of a jailed activist, whose health has sharply deteriorated after more than 230 days on hunger strike, by denying him... Read more »