Annual Report 2013
The state of the world's human rights

29 November 2011

L'Azerbaïdjan ne rend toujours pas justice à Jabbar Savalan

L'Azerbaïdjan ne rend toujours pas justice à Jabbar Savalan
La Cour suprême d'Azerbaïdjan a confirmé la condamnation du militant politique Jabbar Savalan.

La Cour suprême d'Azerbaïdjan a confirmé la condamnation du militant politique Jabbar Savalan.

© DR


Les tribunaux de l'Azerbaïdjan ont montré une nouvelle fois que l'état de droit n'existe pas dans ce pays lorsque des intérêts politiques sont en jeu.
Source: 
John Dalhuisen, directeur adjoint du programme Europe et Asie centrale d'Amnesty International
Date: 
Tue, 29/11/2011

Amnesty International réitère sa demande en faveur de la libération immédiate de Jabbar Savalan après la décision rendue mardi 29 novembre par la Cour suprême d'Azerbaïdjan, qui a confirmé la condamnation de ce militant politique âgé de 20 ans.

« Les tribunaux de l'Azerbaïdjan ont montré une nouvelle fois que l'état de droit n'existe pas dans ce pays lorsque des intérêts politiques sont en jeu », a souligné John Dalhuisen, directeur adjoint du programme Europe et Asie centrale d'Amnesty International.

Le 4 mai 2011, Jabbar Savalan a été condamné à deux ans et demi d'emprisonnement après avoir utilisé Facebook pour appeler à des manifestations contre le gouvernement. Il a été jugé sur la base d'accusations de détention de stupéfiants qu'Amnesty International estime fabriquées de toutes pièces.

Il a été déclaré coupable malgré une analyse sanguine prouvant qu'il n'avait pas consommé de drogue et des allégations crédibles selon lesquelles les policiers auraient placé sur lui les 0,74 g de marijuana qu'ils affirment avoir trouvé dans ses vêtements au poste de police de Sumgaït.

À la suite de la décision prise par la Cour suprême de confirmer le jugement de Jabbar Savalan, Assabali Moustafaïev, l'un de ses avocats, a déclaré à Amnesty International :

« Nous avions encore un petit espoir que la Cour suprême rende justice, mais sa décision n'est pas surprenante. À présent, nous n'avons pas d'autre choix que de soumettre son cas à la Cour européenne des droits de l'homme, et nous le ferons dès que possible. »

Jabbar Savalan fait partie des 17 prisonniers d'opinion actuellement derrière les barreaux en Azerbaïdjan, à la suite de la répression menée par les autorités contre des manifestations pacifiques en mars et avril 2011. Amnesty International utilise son cas pour attirer l'attention de la communauté internationale sur les violations des droits humains dans ce pays à l'occasion de son Marathon des lettres 2011.

Du 3 au 17 décembre, des centaines de milliers de personnes dans le monde se mobiliseront en faveur de Jabbar Savalan dans le cadre du Marathon des lettres organisé comme chaque année par l'organisation. Des habitants de plus de 70 pays écriront des lettres, signeront des pétitions, enverront des SMS et agiront en ligne pour demander que ses droits soient respectés.

« Le mois dernier, l'Azerbaïdjan a été élu au Conseil de sécurité des Nations unies et l'an prochain il accueillera le concours Eurovision de la chanson, regardé par environ 125 millions de personnes chaque année. Les projecteurs étant braqués sur l'Azerbaïdjan, il est grand temps que son gouvernement prenne au sérieux ses obligations internationales en matière de droits humains, a ajouté John Dalhuisen.

« Les autorités doivent libérer immédiatement Jabbar Savalan et les 16 autres prisonniers d'opinion actuellement derrière les barreaux. »

Issue

Activists 
Freedom Of Expression 

Country

Azerbaijan 

Region

Europe And Central Asia 

@amnestyonline on twitter

News

16 October 2014

Repressive and discriminatory legislation enacted over the last 18 months in Uganda has led to increasing state repression, violence and homophobic and gender-based... Read more »

17 October 2014

Prisoner of conscience and torture victim Ángel Amílcar Colón Quevedo has been released from prison after five years in pre-trial detention, in a move that is welcome but... Read more »

20 October 2014

A politically motivated ban imposed on a Pakistani TV channel critical of the government constitutes a violation of the right to freedom of expression, said Amnesty... Read more »

20 October 2014

An Amnesty International investigation into allegations of execution-style and other deliberate killings by pro-Russian separatists and pro-Kyiv forces has found evidence... Read more »

17 October 2014

Testimonies gathered by Amnesty International indicate that Egyptian security forces used excessive force to crack down on recent student demonstrations at Alexandria... Read more »