Annual Report 2013
The state of the world's human rights

Press releases

22 August 2011

L'Angola s'apprête à expulser de force des centaines de familles

Des centaines de familles vivant à Lubango, une ville du sud de l'Angola, pourraient se retrouver dans la misère alors que les autorités prévoient de démolir leurs logements jeudi 25 août pour construire une nouvelle route.

Les autorités locales ont proposé de reloger quelque 750 familles du quartier d'Arco Iris dans une région isolée située hors de la ville, où elles n'auraient accès ni aux transports publics, ni à des écoles ou à des services de santé, ni à des services tels que l'eau, l'électricité ou des installations sanitaires.

L'administrateur municipal de Lubango a écrit aux habitants d'Arco Iris le 29 juin pour leur ordonner de quitter les lieux sous 30 jours.

« Faire partir des gens de chez eux dans un délai aussi court et les obliger à vivre dans une région isolée où ils n'auront pas accès aux services de base est cruel et inutile. Il s'agit également d'une violation du droit international, qui exige que toutes les autres solutions envisageables pour éviter l'expulsion soient étudiées avec les habitants », a déclaré Michelle Kagari, directrice adjointe du programme Afrique d'Amnesty International.

« Une fois encore, les autorités angolaises déracinent des familles sans leur fournir de solution de relogement adaptée. Elles doivent mettre un terme au projet d'expulsions forcées concernant les familles d'Arco Iris. »

« Elles doivent élaborer un projet de réinstallation convenable aussi rapidement que possible afin d'offrir aux familles concernées par le projet d'expulsion une véritable solution de relogement », a déclaré Michelle Kagari.

Aucune indemnisation ni aucune autre forme d'aide n'a été proposée aux familles d'Arco Iris. Les habitants n'avaient pas été informés des projets des autorités avant de recevoir la notification du 29 juin.

Un résident d'Arco Iris qui souhaite rester anonyme a déclaré à Amnesty International que les habitants ne sont pas contre l'urbanisation du quartier en elle-même.

« Mais nous voulons négocier les conditions [de l'expulsion] », a-t-il déclaré.

La construction de cette nouvelle route faisait partie d'un projet de développement urbain établi par les Portugais mais jamais mis en œuvre. Après l'indépendance du pays, en 1975, la population a commencé à construire sans entrave des maisons dans cette zone.

Le 1er août, les autorités ont annoncé sur une station de radio locale que la date butoir pour l'évacuation de la zone était repoussée du 29 juillet au 25 août.

Ce délai supplémentaire a été accordé pour permettre à l'administration locale de terminer la répartition des terrains, qui n'avait commencé que le 28 juillet.

L'administration locale n'a pas contacté les habitants depuis le 29 juin. Ces derniers ont tenté de prendre contact avec les autorités locales le 25 juin, mais leur demande de rendez-vous a été rejetée.
En Angola, des expulsions forcées ont déjà été menées sans avertissement ni consultation préalable des habitants et ont laissé des dizaines de milliers de personnes sans abri.

Les expulsions ont généralement été accompagnées d'un recours excessif à la force de la part des policiers et plusieurs personnes ont été blessées.

Cependant, le gouvernement angolais a indiqué en juin 2011, dans une décision historique, qu'il comptait reloger des victimes d'expulsions forcées à Luanda, la capitale du pays.

Plus de 450 personnes dont les logements ont été démolis entre 2004 et 2006 pour laisser place à des appartements de luxe doivent être relogées à partir de septembre, a annoncé le gouvernement.

AI Index: PRE01/414/2011
Region Africa
Country Angola
For further information, contact International Press Office »

International Press Office

Phone : +44 (0) 20 7413 5566
9:30 - 17:00 GMT Monday-Friday
Phone : +44 (0) 777 847 2126
Line open 24 hours a day
Fax : +44 (0) 20 7413 5835
International Press Office
Peter Benenson House
1 Easton Street
London
WC1X 0DW
UK
Follow International Press Office on Twitter
@amnestypress