12 July 2011
Risque d'expulsion forcée pour des Roms résidant à Obrenovac, une municipalité du district de Belgrade

Dix-sept familles, en majorité roms, qui vivent dans des bâtiments appartenant à la municipalité d'Obrenovac dans le district de Belgrade, risquent actuellement d'être expulsées de force. Comme pour d'autres expulsions ayant récemment eu lieu en Serbie, la municipalité prévoit de déplacer la population concernée dans des conteneurs métalliques qui ne répondent pas aux normes en matière de logement convenable telles que définies par le Comité des droits économiques, sociaux et culturel des Nations unies.

Les autorités n'ont pas consulté les personnes concernées par ce projet et ont refusé de satisfaire ou même d'écouter leurs appels contre l'expulsion.

Amnesty International est extrêmement préoccupée par le nombre croissant d'expulsions forcées effectuées par les autorités municipales qui visent des populations roms résidant dans des quartiers informels de Belgrade.

Le gouvernement serbe n'a pas respecté les obligations auxquelles il est tenu, au titre des traités internationaux et régionaux auxquels la Serbie est partie, qui consistent à interdire, empêcher et faire cesser les expulsions forcées. Les autorités n'ont pas adopté de loi interdisant d'expulser des personnes de force, ce qui garantirait que les procédures et les garanties prévues par les directives et les principes des Nations unies relatifs aux expulsions forcées soient en place avant toute expulsion. Le gouvernement n'a pas su empêcher la ville de Belgrade d'expulser des Roms, qui perdent non seulement leur logement, mais également leurs sources de revenus et, souvent, leurs seuls biens.


PASSEZ À L'ACTION :

Signez la pétition adressée aux maires d'Obrenovac et de Belgrade.

Monsieur le Maire,

Je vous écris afin de vous faire part de la préoccupation que m'inspire le fait que 17 familles comptant des enfants et des personnes âgées puissent être expulsées de force hors d'immeubles municipaux à Obrenovac, dans le district de Belgrade.

Ces familles, en majorité roms, qui vivent dans des bâtiments appartenant à la municipalité d'Obrenovac risquent actuellement de faire l'objet d'une expulsion forcée. Environ 78 personnes sont concernées, dont 35 mineurs et quatre adultes de plus de 65 ans. Selon le Centre régional pour les minorités, une organisation non gouvernementale serbe, certains de ces Roms vivent là depuis plus de 40 ans, et la plupart ont signé des contrats avec la municipalité les autorisant à occuper indéfiniment les lieux.

Les expulsions menées sans préavis suffisant, sans véritable consultation quant aux projets de réinstallation et sans solution de relogement adaptée ni indemnisation pour les pertes éventuellement occasionnées sont considérées comme des expulsions forcées et sont illégales aux termes du droit international, que les autorités serbes sont tenues de respecter.

Je vous exhorte donc à :

  • vous abstenir de procéder à l'expulsion forcée de 17 familles roms hors d'Obrenovac ;
  • mener une véritable consultation auprès des familles afin d'examiner toutes les solutions envisageables pour éviter les expulsions et d'étudier les possibilités de relogement ;
  • veiller à ce qu'aucune expulsion n'ait lieu à moins qu'elle ne respecte pleinement les garanties requises au titre des normes régionales et internationales en matière de droits humains, notamment en ce qui concerne un préavis suffisant, une véritable consultation et une solution de relogement adaptée pour toutes les personnes concernées.

Veuillez agréer l'expression de ma considération distinguée. 

1472
Actions taken

Take Action

Campaign has expiredCette action est fermée. Merci pour votre soutien
663,112
Total Actions taken
by people like you