Annual Report 2013
The state of the world's human rights

9 November 2007

Des moines racontent: mort en détention

Des moines racontent: mort en détention
Audio placeholder

Download this audio file

«Ce n’est que le lendemain matin que nous avons osé retourner au monastère. Le bâtiment était sens dessus dessous et des portes avaient été ouvertes à coups de pied. On a vu des taches rouges sur le sol... et ce qui semblait être du sang coagulé.»

U Thilavantha était respecté et très aimé dans sa communauté. Après avoir étudié pendant plusieurs années à Sri Lanka pour devenir moine, il exerçait la fonction de supérieur adjoint de l’école monastique de Myitkyina.  Il donnait des cours d’anglais aux enfants des environs, et était âgé d’à peu près trente-cinq ans.

Le 25 septembre, c’est-à-dire le lendemain du jour où des moines de Myitkyina avaient participé à des défilés pacifiques réclamant la fin des restrictions imposées par le régime militaire, la police a fait une descente au monastère où vivait U Thilavantha. Ce dernier a été frappé et arrêté. Il a été placé en détention et de nouveau passé à tabac. Le lendemain, il est mort des suites de ses blessures.

Des responsables de l’hôpital local ont subi des pressions afin qu’ils déclarent qu’U Thilavantha était mort d’une crise cardiaque.

Cent quarante-deux moines habitaient dans le monastère où vivait U Thilavantha. Le 31 octobre, ils n’étaient plus que 11.

Des moines de l’école monastique de Myitkyina ont raconté à Amnesty International ce qui s’est passé le jour où la police a détruit leur foyer. Ils ont décrit les événements du 25 septembre, au cours desquels un grand nombre d’entre eux ont été frappés et à la suite desquels U Thilavantha est mort.

«Les autorités ont coupé les lignes téléphoniques vers cinq heures de l’après-midi. Plus tard, à 21h10, ils ont enfoncé la grille principale du monastère avec leurs camions militaires, se souvient l'un d’eux.  

«Ils ont commencé à nous frapper dès qu’ils sont entrés. Après la grille, ils ont enfoncé la porte d’entrée du monastère à coups de pieds. Dès qu’ils ont pénétré dans le bâtiment, ils ont commencé à nous frapper au hasard. C’était une attaque destinée à nous empêcher de résister. Ils nous ont donné l’ordre de nous mettre debout contre le mur, et ils frappaient à coup de bâton ceux qui n’obéissaient pas…»

Issue

Death In Custody 
Detention 
Freedom Of Expression 
Torture And Ill-treatment 

Country

Myanmar 

Region

Asia And The Pacific 

@amnestyonline on twitter

News

11 July 2014

Refugees in Nairobi are appealing against a controversial ruling that would force thousands of Somalis from their homes to live in squalid overcrowded camps in north Kenya.

Read more »
19 June 2014

Chile’s commitment to decriminalize abortion in cases where the pregnancy was the result of rape, the woman’s life is in danger and when the foetus is not viable is a positive... Read more »

10 July 2014

The sentencing of five media workers in Myanmar each to 10 years’ imprisonment with hard labour for “disclosing state secrets” makes today a dark day for freedom of expression... Read more »

11 July 2014

Amnesty International has gathered graphic and compelling evidence of savage beatings and other torture meted out against activists, protesters and journalists in eastern... Read more »

11 July 2014

Amnesty International is calling for a UN-mandated international investigation into violations committed on all sides amidst ongoing Israeli air strikes across the... Read more »