Annual Report 2013
The state of the world's human rights

16 March 2011

La Syrie procède à des arrestations dans le cadre de sa répression contre les manifestations

La Syrie procède à des arrestations dans le cadre de sa répression contre les manifestations

Amnesty International condamne la répression menée par les autorités syriennes contre les manifestations dans le pays, alors qu'un vent de contestation continue de souffler sur la région Afrique du Nord et Moyen-Orient.

Mercredi 16 mars, une petite manifestation s'est tenue devant le ministère de l'Intérieur pour présenter une pétition en faveur de la libération des prisonniers politiques, à l'initiative des proches des détenus. Peu après, le groupe a été violemment dispersé par des membres des forces de sécurité en civil brandissant des matraques.

Selon des témoins, au moins 30 personnes ont été interpellées et conduites dans des lieux inconnus.

Plusieurs personnes ont également été arrêtées la veille après avoir manifesté sans violence à Damas et Alep pour réclamer davantage de liberté. Au moins deux d'entre elles auraient été relâchées.

« Comme beaucoup de prisonniers politiques dont ils réclamaient la libération, les manifestants semblent avoir été placés en détention uniquement pour avoir exprimé de manière pacifique leurs opinions, a indiqué Philip Luther, directeur adjoint du programme Afrique du Nord et Moyen-Orient d'Amnesty International.

« Les autorités syriennes doivent immédiatement libérer toutes les personnes arrêtées ces deux derniers jours uniquement parce qu'elles prenaient part à des rassemblements pacifiques et mettre un terme à ces attaques contre la liberté d'expression et de réunion. »

Selon des témoins, des enfants, des personnes âgées et des femmes ont eux aussi été frappés lors des manifestations du 16 mars. Ceux qui tentaient de s'enfuir auraient été pris en chasse et arrêtés.

Les forces de sécurité ont interpellé des proches des prisonniers d'opinion Kamal al Labwani, Raghda Hassan, Tareq al Ghorani et Meshal al Tammo.

On croit savoir que les défenseurs des droits humains Mazen Darwich, Suhair al Atassi et Serene Khouri, les anciens prisonniers d‘opinion Nehad Badawiyah, Hassiba Abd al Rahman et Kamal Sheikho, et le philosophe Tayib Tayzini ont également été arrêtés.

Un homme qui se faisait soigner pour une grave blessure à la tête aurait été interpellé dans un hôpital et conduit dans un lieu tenu secret.

« Ces manifestations sont de réels actes de courage dans un pays connu pour ne tolérer aucune dissidence. Les autorités doivent prêter l'oreille à ces appels pacifiques à la réforme », a conclu Philip Luther.

Read More

Les exigences de changement en Afrique du Nord et au Moyen-Orient (page spéciale)

Country

Egypt 
Syria 

Region

Middle East And North Africa 

Issue

MENA unrest 

@amnestyonline on twitter

News

21 August 2014

Children accused of being members of armed groups in the conflict in Mali are languishing in adult jails while human rights abuses continue.

Read more »
15 August 2014

The number of killings perpetrated by the police is on the rise again in the Dominican Republic whilst legislation intended to fix the problem stalls and stagnates in Congress... Read more »

26 August 2014

The Vietnamese authorities must stop attacks on peaceful activists, Amnesty International said after three human rights defenders were sentenced to jail and police beat and... Read more »

21 August 2014

After fleeing their homes and surviving a perilous Mediterranean crossing, African migrants in Italy are falling prey to labor gangs.

Read more »
22 August 2014

A shocking video showing an execution-style killing by an armed group at a football stadium in eastern Libya highlights the authorities’ failure to prevent parts of the country... Read more »