Annual Report 2013
The state of the world's human rights

28 February 2011

Le Viêt-Nam doit libérer un militant accusé d'avoir appelé la population à manifester

Le Viêt-Nam doit libérer un militant accusé d'avoir appelé la population à manifester

Amnesty International a réclamé la libération d'un défenseur vietnamien des droits humains arrêté parce qu'il aurait appelé la population vietnamienne à un soulèvement semblable à ceux qui secouent actuellement le Moyen-Orient.

Nguyen Dan Que, célèbre détracteur du gouvernement, a été arrêté samedi 26 février, après que les autorités vietnamiennes eurent indiqué que cet homme avait été pris « en flagrant délit de détention et de distribution de documents » appelant au renversement du gouvernement.

Ce médecin de 69 ans, qui a déjà été emprisonné à trois reprises, aurait publié une déclaration appelant la population à manifester.

« Amnesty International est choquée d'apprendre que Nguyen Dan Que a été de nouveau arrêté », a déclaré Donna Guest, directrice adjointe du Programme Asie et Pacifique d'Amnesty International.

« Les autorités doivent sans délai mettre un terme aux mesures draconiennes visant à museler les dissidents pacifiques, mesures qui ont abouti à l'incarcération de plus de 20 militants au cours des 12 derniers mois. »

La police aurait saisi un ordinateur et des documents au domicile d'Nguyen Dan Que, qui risque la réclusion à perpétuité, voire la peine de mort, pour « renversement » de l'État.

Selon certains médias, son arrestation pourrait être liée à une déclaration qu'il a faite la semaine dernière : il a en effet appelé le peuple à se soulever contre le gouvernement, en évoquant les mouvements démocratiques au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

« Le docteur Que défend avec ardeur et pacifisme les droits humains et la liberté d'expression et il en a payé le prix fort, notamment en passant près de 20 ans en prison », a déclaré Donna Guest.

« Le fait que son arrestation ait eu lieu le jour même où il a publié dans le Washington Post un article critiquant la position du gouvernement en matière de droits humains ne semble pas non plus être une coïncidence. »

Au Viêt-Nam, des restrictions sévères pèsent sur la liberté d'expression et d'association des personnes qui critiquent le gouvernement.

L'année dernière, au moins 20 dissidents pacifiques, dont des blogueurs, des écrivains, des hommes et des femmes d'affaires, des défenseurs des droits des travailleurs et un avocat spécialiste des droits humains, ont été condamnés à de longues peines de prison à l'issue de procès iniques.

Issue

Activists 
Detention 
Freedom Of Expression 
Prisoners Of Conscience 

Country

Viet Nam 

Region

Asia And The Pacific 

@amnestyonline on twitter

News

15 September 2014

The new United Nations peacekeeping mission in the Central African Republic must be urgently brought up to full capacity to enable it to ensure the protection of a... Read more »

04 September 2014

For years Amnesty International has been investigating and recording evidence of torture in Mexico. Here're some of the most shocking facts. 

Read more »
15 September 2014

Pakistan should immediately scrap apparent plans to carry out the first civilian execution in almost six years and instead impose a moratorium on the use of the death... Read more »

15 September 2014

European leaders must do more to provide safe and legal ways for refugees and migrants to access international protection in the European Union.

Read more »
15 September 2014

European leaders must do more to provide safe and legal ways for refugees and migrants to access international protection in the European Union.

Read more »