Annual Report 2013
The state of the world's human rights

16 May 2006

Atelier organisé avec de jeunes militants dans les Balkans

Atelier organisé avec de jeunes militants dans les Balkans
"Merci pour chaque seconde que vous passez à travailler sur ce cas. Vous ne pouvez pas vous rendre compte de ce qu’on ressent quand on voit ses enfants pleurer en écrivant à leur père. J'hésite à lui envoyer ces lettres pleines de tristesse et de douleur. Ces photos [de l'atelier] sont vraiment belles. Elles montrent qu'en nous réunissant nous pouvons faire beaucoup." Nadja Dizdarevic, l’épouse de Boudella al Hajj, détenu à Guantánamo, après l'atelier

Ils sont jeunes, plein d'énergie et ils militent en faveur des droits humains dans les Balkans: voici les trois points communs des hommes et des femmes qui ont récemment participé à un atelier sur le militantisme organisé par Amnesty International à Ljubljana, en Slovénie.

Cette initiative avait pour but d'encourager et de soutenir dans les Balkans le travail de campagne contre les atteintes aux droits humains commises au nom de la lutte contre le terrorisme. La vingtaine de participants venaient d'Albanie, de Bosnie-Herzégovine, de Croatie, de Macédoine, de Serbie, ainsi que du Kosovo et de Slovénie.

Ces jeunes gens étaient particulièrement motivés pour militer contre les détentions à Guantánamo, ce qui fait partie de la campagne mondiale d'Amnesty International contre les abus commis dans le cadre de la "guerre contre le terrorisme" menée par les États-Unis.

Ils ont également envie de travailler sur les violations perpétrées plus près de chez eux. Les gouvernements de certains pays des Balkans ont directement ou indirectement été impliqués dans le transfert de terroristes présumés vers des centres de détention secrets et dans des opérations de « restitution ». On peut ainsi citer les cas de six Algériens de Bosnie qui ont été illégalement transférés, malgré une décision de justice s’y opposant, vers le centre de détention américain de Guantánamo, à Cuba.

Nadja Dizdarevic, l'épouse de Boudella al Hajj, détenu à Guantánamo, a également participé à cet atelier. Elle a fait part de son expérience de militante pour la défense des droits des détenus de Guantánamo.

Ces jeunes militants font à présent partie du mouvement mondial réclamant la fermeture de Guantánamo. À la suite de cet atelier, ils ont commencé à organiser dans leurs propres pays des activités de campagne au sujet de Guantánamo. Amnesty International travaillera à l’avenir avec eux pour mettre en place des activités coordonnées au niveau régional ou mondial.

Read More

Campagne Contre le terrorisme : la justice

Regardez les photos de l'atelier en Flickr 

 


 

Issue

Activists 
Detention 
Disappearances And Abductions 
Prison Conditions 
Torture And Ill-treatment 

Country

Bosnia-Herzegovina 
Croatia 
Estonia 
Latvia 
Lithuania 
USA 

Region

Americas 

Campaigns

Security with Human Rights 

@amnestyonline on twitter

News

22 July 2014

The Gambian government must abolish the laws and iron fisted practices that have resulted in two decades of widespread human rights violations, Amnesty International said as it... Read more »

24 July 2014

The prolonged execution of a prisoner in Arizona yesterday represents another wake-up call for authorities in the USA to abolish the death penalty, said Amnesty International... Read more »

22 July 2014

Indonesia’s new President Joko Widodo must deliver on campaign promises to improve Indonesia’s dire human rights situation, Amnesty International said.

Read more »
24 July 2014

Poland is the first European Union member state to be found complicit in the USA’s rendition, secret detention, and torture of alleged terrorism suspects, Amnesty International... Read more »

21 July 2014

Ahead of a legal intervention by Amnesty International and others in the rendition case of the Libyan national Abdul-Hakim Belhaj, Amnesty International... Read more »